A l'ombre des oliviers...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Monsieur Ibrahim et les fleurs du coran.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
azedine



Masculin Nombre de messages : 1841
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Monsieur Ibrahim et les fleurs du coran.   Jeu 11 Oct - 17:57

Momo, se sent seul. Son père travaille dur pour lui mais ne lui témoigne aucune affection. Sa mère n'est plus là. Pour tromper l'ennui, Moïse tente de séduire les "Rose" de petite vertue de la rue bleue et chaparde chez "l'arabe du coin", Monsieur Ibrahim (Omar Sharif). Ce dernier se prend d'affection pour Momo (Pierre Boulanger) et entreprend de "pétrir" son coeur. Ils vont apprendre à s'écouter et s'aimer.

Adapté du roman d'Éric Emmanuel-Schmitt, "Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran" est une très poétique invitation au voyage. On est loin des Fleurs du Mal toutefois. Cette quête de l'autre, semée d'embûches, est, certes, le prétexte à une initiation à la vie à laquelle Monsieur Ibrahim invite Moïse, mais c'est aussi l'occasion de redécouvrir les vertus essentielles des langages qui facilitent notre quotidien. Entendez ici, aussi bien les paroles mais aussi les gestes qu'il faut y joindre pour bien se comprendre : c'est sourire, c'est dire "bonjour", "au revoir" et "merci".

Au début, Momo a du mal à comprendre l'enjeu, rétorquant sèchement que sourire "C'est un truc de riches, j'ai pas les moyens". A travers un subtil jeu entre réalité et métaphores sur l'argent et la valeur des choses de la vie, François Dupeyron transcende son intrigue pour amener Momo à dépasser ses a priori. Avec sagesse et patience, Monsieur Ibrahim revisite avec humour les grandes épreuves de la vie pour nous les souffler sous formes de maximes simples et limpides. "Je sais ce qu'il y a dans mon Coran" déclame-t-il, invitant Moïse à briser les tables de la loi dictées par son père pingre, incapable et lâche. Rejetant son éducation aussi stricte que vide, Moïse préfère même devenir Momo, le rapprochant encore plus du père idéal qu'est Monsieur Ibrahim.

" Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran" est un film ampli de tendresse et de beauté tant dans la photographie que dans le texte. L'image chaude et sensuelle trouve toute sa signification à travers un joli clin d'œil cinématographique et la musique yéyé, qui témoignent des changements douloureux de l'époque "Nouvelle vague" mais aussi chez Moïse. Premiers baisers, premières danses et douloureuses séparations rythment une oeuvre empreinte de sagesse et de poésie.

Cette éducation sentimentale aux senteurs de naïveté distille son parfum comme un véritable hymne à la tolérance envers nos prochains, que ce soit "l'arabe du coin" ou les prostituées. "Ce que tu donnes, Momo, c'est à toi pour toujours. Ce que tu gardes, c'est perdu pour toujours." Tel est le message de ce film ni kacher, ni halal mais tout simplement délectable et sans mépris.

Olivier Bruaux

http://www.lequotidienducinema.com/critiques/monsieuribrahim_critique/critique_monsieur_ibrahim.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Monsieur Ibrahim et les fleurs du coran.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monsieur et Madame .....
» Les Fleurs de Bach
» Islam et Coran
» Rapport adresser monsieur le directeur general
» a monsieur le directeur des ressources humaines prime (pp)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A l'ombre des oliviers... :: Bouillon de culture :: Ciné, Théâtre, Sorties...-
Sauter vers: