A l'ombre des oliviers...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 A la télé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
maman

avatar

Féminin Nombre de messages : 1865
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Lun 25 Fév - 19:52

Mimi le film que j'avais vu de Leonardo Dicaprio Blood diamond ca ce passe en Sierra leone

http://wwws.warnerbros.fr/blooddiamond/

bien a vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maman

avatar

Féminin Nombre de messages : 1865
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Ven 7 Mar - 14:37

11/03/2008 à 21:52:41 sur france 5
Durée : 00:52:35


LA FAIM DES PAYSANS - UNE RUINE PROGRAMMEE

On compte aujourd'hui dans le monde un milliard trois cent trente millions d'agriculteurs. Avec leurs familles, ils forment la moitié de l'humanité. Pourtant huit cent millions d'entre eux ne mangent pas à leur faim, en particulier dans les pays du Sud. Au nord, la situation n'est guère plus brillante.... Sans les aides accordées par les gouvernements, la grande majorité des agriculteurs auraient disparue. Comment est- il possible de souffrir de la faim quand on est soi même producteur de nourriture et pourquoi tant de paysans n'arrivent- ils pas à vivre de leur travail ?

Paysans et agriculteurs du monde entier sont dans une situation très fragile. A partir de ce constat et à travers le quotidien de quelques-uns d'entre eux, ce documentaire en deux volets - Une ruine programmée et Les Labours du futur - décrypte une réalité économique et politique très complexe.

Georges, Tim et Frank ont un point commun. Comme un milliard trois cent trente millions d'hommes et de femmes sur cette planète, ils sont agriculteurs. Ils vivent pourtant trois réalités différentes.

Au Burkina-Faso, Georges s'obstine à cultiver ses deux hectares de riz sans aide de l'Etat, avec un outillage rudimentaire. Il gagne moins de 2 euros par jour.

Tim est à la tête d'une exploitation de 650 hectares dans le Minnesota qui, grâce à un matériel performant, produit du blé et du soja. Il doit rentabiliser au maximum ses cultures, capitaliser, investir, s'il ne veut pas faire partie des cinq mille fermes qui disparaissent chaque année aux Etats-Unis.

Frank exploite seul 120 hectares en Seine-et-Marne. Il veille à réduire ses coûts de production et reconnaît vivre grâce aux subventions.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Mar 11 Mar - 20:26

Arte à 21h, durée 1h50

Cette enquête révèle l'hegemonie d'une multinationale qui met en péril la sécurité alimentaire et l'équilibre écologique de la planète.

Le monde selon Monsanto

Réalisé par : Marie-Monique Robin

Le 9 janvier 2008, la Haute Autorité sur les OGM a révélé que le maïs transgénique MON 810 commercialisé par la firme américaine Monsanto présentait des risques sanitaires économiques et environnementaux. Certains produits fabriqués par la firme ont fini par être interdits à la vente. Quels sont aujourd'hui les enjeux liés à ces semences transgéniques ? Comment se présente la problématique de l'agriculture mondialisée ? Réponses à travers une analyse du développement de l'entreprise Monsanto.

Désormais présent dans 46 pays grâce à des produits comme l'agent orange, le PCB, le Roundup, les OGM et les hormones de croissance, le groupe américain s'est imposé comme l'un des leaders du marché mondial de l'agrochimie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Ven 21 Mar - 16:27

Arte 20h50

Harkis

Leïla ne supporte plus les brimades du camp où elle vit avec sa famille. Un épisode peu glorieux de l'histoire française - l'abandon puis l'asservissement des harkis -, passé au crible de la révolte d'une adolescente. Avec Smaïn et Leïla Bekhti, remarquables.

1972, dans le sud de la France. Le capitaine Robert passe en revue ses nouveaux résidents, les Benamar. "Mon boulot c'est de faire de vous des gens honnêtes, travailleurs et propres, des Français civilisés", aboie le chef de camp.

Cette famille de harkis a fui l'Algérie dix ans plus tôt, pour être trimballée de camp en camp. Au règlement de celui-ci : salut du drapeau le dimanche matin, douche collective hebdomadaire, baraquement froid, salaire de misère et obéissance aveugle au chef. Ces vexations révoltent Leïla, l'aînée des Benamar. L'adolescente ne comprend pas pourquoi son père plie devant ces Français pour qui il s'est battu et qui, en retour, le traitent comme un moins que rien...

Code:
Travail de mémoire

"La guerre d'Algérie est terminée depuis quarante-trois ans. Et pourtant, le nécessaire travail de mémoire sur les harkis reste entier. Bafoués, humiliés, oubliés, ces soldats restés fidèles à la France ont tout perdu : leur terre, leur famille, leur dignité."

Fille de harkis, Dalila Kerchouche est née en 1973 dans un camp du Lot-et-Garonne. Devenue journaliste, elle a publié en 2003 un livre-témoignage où elle décrit le fonctionnement de ces "bouts d'Algérie coloniale implantés en France". Elle a poursuivi son travail de mémoire en cosignant le scénario de ce film.

Celui-ci plonge au coeur de la condition harkie, montrant sa misère, ses traumatismes et ses peurs - peur des représailles algériennes, peur de sortir du camp et d'affronter cette France qui les rejette et où ils se sentent perdus. Fustigeant le racisme, la lâcheté et le paternalisme de l'armée, Harkis montre aussi le flicage des femmes au sein de la communauté et n'oublie pas les quelques Français qui firent preuve d'humanité.

On retrouve avec plaisir le duo Smaïn/Leïla Bekhti, déjà réunis dans Pour l'amour de Dieu de Zakia et Ahmed Bouchaâla, diffusé par ARTE en 2006. Très émouvant, Smaïn compose avec force et justesse ce père de famille soumis, accablé et tendu, qui, in fine, criera sa colère. Personnage central du film, Leïla la rebelle, magnifiquement interprétée par Leïla Bekthi, irrigue cet univers de souffrance de sa beauté et de sa vitalité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
maman

avatar

Féminin Nombre de messages : 1865
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Ven 21 Mar - 18:53

Nebuleuse a écrit:
Code:
Travail de mémoire

Fille de harkis, [b]Dalila Kerchouche [/b]est née en 1973 dans un camp du Lot-et-Garonne. Devenue journaliste, elle a publié en 2003 un livre-témoignage où elle décrit le fonctionnement de ces "bouts d'Algérie coloniale implantés en France". Elle a poursuivi son travail de mémoire en cosignant le scénario de ce film.
Merci mimi pour cette info je n y manquerais pas ce soir.
J'ai toujours voulu savoir du comment ou POurquoi les harki on etaient traiter comme des chiens, j ai vu pas mal de documentaire qui mon déchiré le coeur.
merci encore, voila une vidéo de Dalila Kerchouche.( Je pense l'avoir poster, suis pas sur)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maman

avatar

Féminin Nombre de messages : 1865
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Sam 22 Mar - 14:01

Film très émouvant retracant un peut l histoire du cauchemar vécu par les harkis. J'avais aussi lu quelques part que lorsqu'il était des c camps personne ne devais négliger le systèmes. Sinon on le vois bien dans le film ( hopital psychiatrique ).
C dégueulasse horrible inhumain ce qu il on pu leur faire. Meme les alloc, il les exploité humilier, salaire minable.
Les enfants craquer n en pouvais plus.
Aujourd'hui on les regardes comme des traitres, je trouve ca injuste.Il n avais vraiment pas le choix( d 'apres ce que j ai pu entendre des harkis et lu à droite et gauche).
Les enfants d harkis sont tjrs rejeté par les algériens, surtout pas dire que tu va épouse un fils harki, alors la c fini pour toi.
Enfin, j aurais était a leur place aujourd hui j aurais fait bouger les choses et avoir réparation de la cause des harki par l'état française.
On parle des juifs constamment ( porter plainte contre sncf) ils abuses de trop. Pourquoi pas donner droit au harkis après tous ils on tous perdu, famille terre, maison, honneur et le plus beau c qu il n avais vraiment pas le choix.

AZE on ma souvent dit que le mot BOUGNOUL et un mot inventer par les nazis et utilisé pour insulter les Français, est ce vrai ?
Et le mot BIKO d'ou vient ils ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Sam 22 Mar - 15:42

Les harkis sont les supplétifs engagés dans l’armée française durant la guerre d'Algérie, pour les Algériens se sont des traîtres la haine à leur égard est tenace. Les harkis ont choisis un camp pour X raisons (crainte du FLN, promesse d'une vie meilleure etc). A la fin de la Guerre, on estime 50 000 à 80 000 ont été massacrés en Algérie. 90 000 rapatriés en France, logés dans des camps de fortune, hameaux forestiers, perdus en pleine campagne et les cités urbaines à la périphérie des villes, . Parqués comme des animaux... où la discipline, l'obéissance, l'assistanat et l'humiliation étaient leur quotidien. Des morts vivants : comme le disait le père "je suis mort à l'intérieur" mais je me battrai pour mes enfants". Leurs enfants paient un lourd tribu (exclusion, haine...) alors qu'ils ne sont pas responsables de l'engagement de leur parent... En clair, la France les a utilisée puis abandonnés comme de vulgaires "sous hommes" thème repris y'a pas si longtemps par un député.

HONTE à la France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
azedine



Masculin Nombre de messages : 1841
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Lun 24 Mar - 11:41

maman a écrit:
Film très émouvant retracant un peut l histoire du cauchemar vécu par les harkis. J'avais aussi lu quelques part que lorsqu'il était des c camps personne ne devais négliger le systèmes. Sinon on le vois bien dans le film ( hopital psychiatrique ).
C dégueulasse horrible inhumain ce qu il on pu leur faire. Meme les alloc, il les exploité humilier, salaire minable.
Les enfants craquer n en pouvais plus.
Aujourd'hui on les regardes comme des traitres, je trouve ca injuste.Il n avais vraiment pas le choix( d 'apres ce que j ai pu entendre des harkis et lu à droite et gauche).
Les enfants d harkis sont tjrs rejeté par les algériens, surtout pas dire que tu va épouse un fils harki, alors la c fini pour toi.
Enfin, j aurais était a leur place aujourd hui j aurais fait bouger les choses et avoir réparation de la cause des harki par l'état française.
On parle des juifs constamment ( porter plainte contre sncf) ils abuses de trop. Pourquoi pas donner droit au harkis après tous ils on tous perdu, famille terre, maison, honneur et le plus beau c qu il n avais vraiment pas le choix.

AZE on ma souvent dit que le mot BOUGNOUL et un mot inventer par les nazis et utilisé pour insulter les Français, est ce vrai ?
Et le mot BIKO d'ou vient ils ?

salut,

je viens seulement de lire çà !
le mot bougnoul a été utilisé par les nazis pour insulkter tout les vaincus. les belges aussi. d'après mes recherches çà vient d'afrique. bougnolo veut dire en djiollah par exemple, la brousse.

pour bicot voilà ce que j'ai trouvé.

Etymologie : Par aphérèse de arbicot (« arabe »), diminutif de arbi.

Nom commun
Singulier Pluriel
bicot
/bi.kɔ/ bicots
/bi.kɔ/
bicot masculin

(Insulte à caractère raciste) Personne d’origine maghrébine.
Elle conchie les politiques, les jeunes qui vont à vau-l’eau
et les mœurs pas très catholiques, et les pédés et les bicots.
Elle rêve d’un ordre nouveau. Elle est facho. — (Elle est facho - chanson, Renaud Séchan, 2006)
Récupérée de « http://fr.wiktionary.org/wiki/bicot »

http://fr.wiktionary.org/wiki/bicot

Pour bougnoul j'avais raison çà vient du sénégal, quand j'y avais été en 1990, j'avais reçu une affiche pour assoc dans l'environnement. et il y avait le terme bougnolo qui voulait dire là bas brousse mais apparement çà veut dire noir.

voici :

De ñuul, mot d’origine wolof (langue du Sénégal) qui signifie « noir », Bunùul signifiant "qui est noir". Le terme est apparu en 1890. Il est notable que ce terme était utilisé par les Allemands pour désigner les Français durant la Seconde Guerre mondiale avant d’être repris par ces derniers pour désigner les personnes d’origine nord-africaine.

Une autre origine plus incertaine est avancée : Lors de la Première Guerre mondiale, les troupes en premières lignes dans les tranchées, composées en grande partie d’hommes venant des colonies d’Afrique, se saoulaient pour se donner du courage avant de tenter une percée dans les lignes adverses.

On peut supposer que leur accent leur faisaient dire « aboul gnoul » (comprendre: aboule la gnôle, apporte l'alcool). « Bougnoule » qui tirerait donc son origine de cette façon de demander l’alcool avant le combat, fut généralisé pour désigner les colonisés, avant tout dans l’armée. Suite à la Seconde Guerre mondiale, puis la Guerre d’Algérie où le sens s’est appliqué pour les maghrébins. C’est devenu par la suite et jusqu’à aujourd'hui une insulte raciste.

Troisième origine, les premiers pieds noirs durant leur installation dans ce qui s'appellera l'Algérie auraient retourné ce mot contre les indigènes qui l'avaient entendu de leurs esclaves venant du Sénégal...

http://fr.wiktionary.org/wiki/bougnoule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maman

avatar

Féminin Nombre de messages : 1865
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Mer 26 Mar - 11:50

Merci aze pour ce résumer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maman

avatar

Féminin Nombre de messages : 1865
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Mer 26 Mar - 21:39

Le mot harki désigne un individu servant dans une harka et vient du mot arabe haraka signifiant « mouvement ».
Dans le langage courant, en France, il désigne les supplétifs engagés dans l’Armée française de 1957 à 1962, durant la guerre d'Algérie.

De 1957 jusqu’en 1962, les harkis sont des soldats Indigènes musulmans engagés aux côtés de l’Armée française dans des unités appelées harkas tandis que l’Algérie française était constituée de départements.

Les HARKIS

- En Mars 1962 il y avait 400.000 musulmans qui se battaient au côté de l'Armée Française en Algérie. Si on ajoute leurs familles cela représente 2.500.000 personnes.

Militaires de Carrière ....... 20.000
Harkis ....................... 60.000
Contingent ................... 40.000
GMPR, GMS, Moghaznis ......... 40.000
Groupes d'Auto Défense ....... 60.000
AC, élus, Fonctionnaires ..... 180.000

- A l'origine, la notion de HARKI désignait les membres d'une HARKA, c'est à dire une formation militaire temporaire dont la mission était de participer aux opérations de maintien de l'ordre. Les premières HARKAS furent constituées en 1955 par l'Ethnologue Jean SERVIER (qui a écrit un livre "Adieu Djebels" aux éditions France Empire). Ce terme a été étendu en juin 1962 a l'ensemble de cette population et leurs familles (estimation à vérifier 2.500.000 personnes) qui a été désarmée et laissée sur place par le pouvoir de l'époque.

Les accords d’Évian

À la suite de l’infléchissement de la politique française vers l’indépendance algérienne à partir de 1961, commencèrent la démobilisation et le désarmement des supplétifs. Les Accords d'Évian signés le 18 mars 1962 ne prévoient aucune disposition particulière quant à la protection ou l’avenir des loyalistes et de leurs familles, qu’ils soient Pieds-noirs, Juifs séfarades ou harkis, mais incluent une amnistie pour les actes effectués et les opinions émises avant l’indépendance.

Les harkis sont désarmés par l’Armée française (repliée dans ses garnisons) qui laisse le territoire au F.L.N. Pendant une brève période, le nouveau pouvoir s’abstient de toute répression vis-à-vis des pro-Français, et à Paris le gouvernement, dirigé par Charles de Gaulle, limite fortement le nombre de ceux qui peuvent se replier sur la France.

Le président de la République, le général de Gaulle, est réticent au transfert des harkis en métropole. Attaché à une vision conventionnelle de la France, celle de Jules Ferry et de Jules Michelet, il craint que le pays ne perde son identité en recevant un trop grand nombre de musulmans. Quant aux communistes, très influents dans la gauche française, ils assimilent les harkis à des «collabos» et ne s'affligent aucunement de leur sort.

C'est ainsi que les officiers reçoivent l'ordre de désarmer les harkis. Pour vaincre la méfiance de leurs subordonnés, beaucoup usent du prétexte d'une inspection de routine. Ils les livrent sans armes à la vindicte des autres musulmans. Le ministre des Affaires algériennes, Louis Joxe, interdit formellement l'embarquement des harkis sur les navires à destination de la métropole .

93.000 musulmans, y compris femmes, enfants et famille proche, devront leur salut à des officiers qui ne supportent pas d'abandonner leurs hommes et, pour cela, bafouent les consignes des autorités supérieures. Beaucoup de ces officiers, traumatisés par l'attitude du général de Gaulle et de son gouvernement, rejoindront un peu plus tard l'OAS.

Comme il était à prévoir, les harkis restés en Algérie vont affronter la vengeance des vainqueurs. Les chiffres avancés par l'historien Charles-André Ageron sont de 50.000 harkis massacrés par les Algériens dans les semaines qui suivent la proclamation du «cessez-le-feu». Quelques rares témoignages font état de cruautés infinies. Mais leur évocation va demeurer taboue en France jusqu'à la fin des années 1990.

Une faible partie a été amenée en métropole :

Après les massacres de l’été 1962, le décret du 8 août 1962 met en place un dispositif officiel d’accueil.Les familles de harkis sont logées dans les baraquements de camps militaires, qui ont parfois servi pour d’autres populations.

- Voici une liste non exhaustive des villages français où ont été parqués les HARKIS :

SAINT MAURICE L'ARDOISE
BOURG LASTIC
RIVESALTES (Roussillon)
LA LOUBIERES
ROUSSILLON en MORVAN
MONARS-SARTROUX
BIAS
PUJOL du BOSC, dans les Montagnes Noires (Hérault)
PUYCELSI dans le Tarn
VILLENEUVE sur LOT
Entre 1962 et 1969, quelque 42 500 personnes ont transité par ces camps censés éviter un déracinement brutal aux familles et les protéger contre d’éventuelles représailles du F.L.N

Indépendance

Au conseil des ministres du 25 juillet 1962, peu après l’indépendance de l’Algérie, lorsque Pierre Messmer, ministre des Armées, déclare : « Des harkis et des fonctionnaires musulmans, les moghaznis, se disent menacés, d’où des demandes qui viennent à la fois des autorités civiles et militaires. Il faut prendre une position de principe. », de Gaulle répond : On ne peut pas accepter de replier tous les musulmans qui viendraient à déclarer qu’ils ne s’entendront pas avec leur gouvernement ! Le terme de rapatriés ne s’applique évidemment pas aux musulmans : ils ne retournent pas dans la terre de leurs pères. Dans leur cas, il ne s’agit que de réfugiés .
Le Premier ministre Pompidou ajoute alors : « Deux camps militaires ont été installés pour eux en métropole ; ils sont submergés. Ces gens ne veulent pas travailler… » et de Gaulle conclut Il faut les mettre en demeure de travailler ou de repartir . Et alors, selon Peyrefitte, plusieurs ministres baissèrent la tête.

En fait, en 1962, il n’existe aucun plan d’évacuation ni de protection des harkis et de leurs familles, et le Gouvernement fut pris de court par l’arrivée des rapatriés. On estime (Philippe Denoix) à 15 000 ou 20 000 le nombre de familles de harkis, soit environ 90 000 personnes, qui purent s’établir en France de 1962 à 1968.

La grande majorité resta en Algérie et des dizaines de milliers d’entre eux furent assassinés. Ces massacres perpétrés parfois par familles entières s’accompagnèrent souvent de tortures, de viols, etc, se déroulèrent dans le climat d’instabilité, de luttes internes (y compris armées) de l’A.L.N et du G.P.R.A pour la prise de pouvoir qui précéda et suivit l’indépendance.

Hommage aux Harkis

Faute de mieux, le président Jacques Chirac a décidé par décret, en 2001, que le 25 septembre serait une journée d'hommage aux harkis. Difficile de faire plus, le drame des harkis relevant de la responsabilité des dirigeants français qui les ont abandonnés et au moins autant de celle des indépendantistes algériens, aujourd'hui au pouvoir à Alger, qui les ont sciemment massacrés.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
azedine



Masculin Nombre de messages : 1841
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Mer 26 Mar - 22:11

dans une guerre, faut faire très très attention à ce qu'on fait.
opprimer le peuple algérien alors que tu es algérien çà va pas.
je connais des marocains qui sont racistes contre les marocains et j'aime pas çà.

mon père a vécu le colonialisme comme ma mère, les epsagnols au nord.

c'est pas jojo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
azedine



Masculin Nombre de messages : 1841
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Jeu 27 Mar - 15:18

sinon hier soir à la tv j'ai vu un bon film

l'assassinat de richard nixon.

L'avis de la Fnac sur "L'Assassinat de Richard Nixon" avec Sean Penn, Naomi Watts, Don Cheadle

Vendeur minable, Sam Bicke (Sean Penn) se sent constamment humilié, dans sa vie professionnelle comme dans sa vie privée. Séparé de son épouse (Naomi Watts) et de ses trois enfants, il tente vainement de convaincre celle-ci de lui laisser une seconde chance. Bientôt, sentant sa part du rêve américain lui échapper et ne supportant plus les mensonges du monde qui l’entoure, Sam décide de s’en prendre au président Richard Nixon en personne…

Qu’est ce qui fait dérailler un homme ordinaire ? Comment une simple comédie humaine tourne tout à coup à la tragédie ? Dans les salles en 2004, le premier long métrage prometteur (bien qu’un tantinet masochiste) de Niels Mueller dépeint la descente aux enfers d’un personnage qui n’est pas sans rappeler les antihéros de Scorsese (le Travis Bickle de Taxi Driver ou le Rupert Pupkin de la Valse des pantins). Sean Penn s’empare de ce rôle de loser pathétique avec sa virtuosité coutumière et sa performance pourrait mettre véritablement mal à l’aise si les scénaristes (Niels Mueller et Kevin Kennedy) n’avaient glissé dans les situations les plus sordides des pointes d’humour salvatrices. L’histoire, inspirée de faits réels, se déroule en 1974, en pleine affaire du Watergate ; en cette ère post-11 Septembre, elle reste tout à fait d’actualité. Attention ! La violence de la scène finale peut impressionner les spectateurs sensibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
azedine



Masculin Nombre de messages : 1841
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Lun 31 Mar - 22:55

là j'ai raté "jean-philippe" mais j'aime johnny halliday,..
je préfère passer un chouette moment, une bonne discussion avec une personne que j'estime,...

sinon après il ya çà et çà çà m'interesse. bonne soirée et nuit Wink


http://www.la1.be/programmes/details/index.htm?progId=11211727668


Des voitures qui brûlent, des flics passés à tabac, de bastons et des vitrines éclatées...ces images filmées par des ados avec leur téléphone portable ont inondé le net pendant les émeutes de novembre 2005 en France. Entre les jeunes, le défi était lancé : qui mettrait en ligne les images les plus violentes, les plus trashs pour montrer qu'on y était, pour montrer qui on est ! Ces petites vidéos amateurs sont ajourd'hui le quotidien des adolescents. Ils filment autant d'événements scandaleux, qu'eux-mêmes en train d'imiter leur star préférée devant leur miroir dans leur chambre ou devant leur webcam. Ce documentaire va essayer de vous faire comprendre cette nouvelle génération née avec un portable dans une main et une souris dans l'autre.
Réalisateur: Stéphane Kaïm
Durée: 53'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Mar 1 Avr - 19:34

ARTE 21 H

La Chine accueillera les Jeux olympiques en août prochain. La flamme a été allumée le 23 mars en Grèce, au temple d'Héra à Olympie, mais son éclat reste terni par la récente et violente répression chinoise au Tibet.

Le Tibet, histoire d'une tragédie
Réalisateur: Ludovic Segarra

Ce film documentaire retrace l'histoire récente du Tibet et le drame que vit le peuple tibétain sous occupation chinoise depuis un demi-siècle.

1938. Des scientifiques allemands rapportent pour la première fois des images d'un pays lointain et mystérieux, encore inconnu de l'homme blanc : le Tibet. Un plateau situé à 4 000 mètres d'altitude, entouré de déserts et des plus hautes montagnes du monde.

Ici, rien ne semble avoir changé depuis des siècles. Le régime, féodal, est aux mains des moines bouddhistes et de quelques seigneurs. Au sommet de la hiérarchie, le dalaï-lama, réincarnation perpétuelle du précédent, détient tous les pouvoirs.

En 1940, les Britanniques filment l'arrivée dans le palais du Potala du nouveau dalaï-lama, un enfant de 5 ans. Soupçonne-t-il alors ce que le destin lui réserve ?

Des siècles durant, le vaste pays himalayen a réussi à préserver son indépendance culturelle et son autonomie. Mais, en 1949, aussitôt la Longue Marche terminée, Mao Zedong incite les Tibétains à se libérer du joug féodal. L'armée chinoise roule déjà sur le pays pour en assurer la sécurité. Ce sera le début de cinquante ans d'oppression, de massacres et de l'anéantissement d'un peuple entier.

1 million deux cents mille tibétains ont été à ce jour victimes de la « solution finale » mise en œuvre par la Chine Communiste, soit plus d’un sixième de la population…

Grâce à des archives exceptionnelles venant des quatre coins du monde, ce film raconte l’histoire de cette tragédie, celle du Tibet, et de la légende qui en est née, celle du Dalaï-Lama.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
maman

avatar

Féminin Nombre de messages : 1865
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Sam 5 Avr - 13:31

Ce soir sur TF1

Génération disco

Parce qu'on a tous un souvenir associé à une chanson, Génération Disco est le rendez-vous qui vous permet de revisiter toute une époque en musique et vous offre l'occasion de chanter sur les plus grands tubes !

A l'occasion de la sortie du film événement "Disco" de Fabien Onteniente, TF1 propose un grand rendez-vous pour fêter la génération disco ! Une soirée de tubes à l'ambiance explosive ! Flavie Flament accueillera toute l'équipe du film autour de Franck Dubosc, qui nous dévoilera les coulisses et quelques secrets de tournage. Le plateau sera un véritable dancefloor où l'on dansera et chantera sur quelques uns des plus grands tubes disco !

Ils seront rejoints par les artistes d'aujourd'hui et les groupes emblématiques de ces années-là, venus fêter la musique disco et reprendre tous les plus grands succès de l'époque ! Préparez-vous à chanter et à danser avec : Christophe Willem (qui a participé à la BOF), Patrick Hernandez, Boney M, Lorie, Cerrone, Tina Arena, Quentin, Village People, Patrick Juvet, Alizée, Imagination et encore bien d'autres !

Bonne soiré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Jeu 10 Avr - 18:48

France3 (20h55) rend hommage Charlton Heston, décédé il y a quelques jours. Un magnifique peplum à voir ou à revoir...

Les dix commandements
1956 Durée : 3h40 Réalisé par : Cecil B DeMille



Résumé : Moïse, après avoir été sauvé des eaux par la fille du pharaon d'Egypte, libère le peuple hébreu de l'esclavage et conduit les siens vers la Terre Promise. Le peuple d'Israël est retenu contre son gré en Egypte et réduit en esclavage. Moïse échappe à une extermination massive des nouveau-nés, ordonnée par le cruel pharaon. Sauvé des eaux par la propre fille du persécuteur, l'enfant grandit à la cour d'Egypte comme un prince de sang, acquérant l'art des armes et la renommée d'un habile bâtisseur. Il s'attire ainsi la haine de Ramsès, fils du pharaon, qui voit en lui un concurrent à la succession. Moïse ignore encore tout de ses véritables origines, mais le doigt de Dieu est pointé sur lui. Révolté par l'injustice faite à ses frères de sang, il prend peu à peu conscience de son rôle et se dresse contre l'oppression. Mais les Egyptiens ne veulent pas laisser partir leurs esclaves. Une série d'épreuves s'abat alors sur le pays...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
azedine



Masculin Nombre de messages : 1841
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Jeu 10 Avr - 19:21

je l'ai vu et revu ce film,...
un film d'après guerre, où le monde occidental avait comme un remord sur ce qui s'est passé pour le peuple juif en allemagne et ailleurs.

j'ai aimé la planète des singes de tim burton. il avait engagé charlton heston qui avait le rôle d'un singe vieux.

charlton était le président de rifle(arme à feu) et un militant pour le port d'armes.

tim burton lui a fait dire le contraire de ses vraies idée, une scène qui m'a bien marqué. car dans son rôle de singe, il dit en montrant un pistolet, que l'homme est la pire des choses et qu'il a inventé l'arme à feu, un truc du genre.

sinon j'ai "prince d'égypte", un dessin animé quej'avais acheté pour ma fille. son arrière grand père était juif, un autrectaho, et les miens musulmans.

sinon charleton heston est un très bon acteur, si ils repassent la série de film de la planète des singes je regarde sans condition, superbe série.

bonne soirée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maman

avatar

Féminin Nombre de messages : 1865
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Jeu 10 Avr - 19:22

Merci moi aussi j ai deja vu ce film, mais bon ca seras encore avec plaisir de le revoir en plus y a rien ce soir a la télé.
avec une tisane c pas plus mal.
Bon film
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Jeu 10 Avr - 20:43

Code:
charlton était le président de rifle(arme à feu) et un militant pour le port d'armes.

... J'ai fais exprès de ne pas en parler sachant que tu le ferais Very Happy As-tu vu "Bowling for columbine" de Mickael Moore ? le realisateur ne se gêne pas pour denoncer l'engagement de Charleton Heston en faveur des armes.

A mon avis, il a du oublier un des dix commandements :
- "tu ne tueras point"

Hi Mamounette la tisane risque de m'endormir... un café au lait est necessaire pour tenir jusqu'à la fin du peplum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
sil



Masculin Nombre de messages : 2771
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Jeu 10 Avr - 22:44

Nebuleuse a écrit:
Code:
charlton était le président de rifle(arme à feu) et un militant pour le port d'armes.

... J'ai fais exprès de ne pas en parler sachant que tu le ferais Very Happy As-tu vu "Bowling for columbine" de Mickael Moore ? le realisateur ne se Agêne pas pour denoncer l'engagement de Charleton Heston en faveur des armes.

A mon avis, il a du oublier un des dix commandements :
- "tu ne tueras point"

Hi Mamounette la tisane risque de m'endormir... un café au lait est necessaire pour tenir jusqu'à la fin du peplum

Posséder une arme ce n'est pas forcément vouloir tuer quelqu'un (je sais là je fais un peu l'avocat du Diable... Laughing )

Sinon, il paraît que Charleton Heston était plutôt un homme de gauche dans sa jeunesse (Il a même soutenu les afro-américains dans leur combat pour la reconnaissance de leurs droits). Il a changé avec le temps...

Un grand acteur néanmoins...
J'aime d'ailleurs beaucoup, outre ses films les plus connus, un film de Schaffner Le seigneur de la guerre (The warlord) qui est un film qui reconstitue avec une assez grande fidélité les débuts du Moyen-âge...
Si vous avez l'occasion de le louer, je vous le conseille... Wink

P.S. Je vous rassure tout de suite, ce n'est pas un film intello... lol!




Citation :

Au onzième siècle, sur la côte normande, à quelques kilomètres de la Mer du Nord. En signe de reconnaissance, le Duc de Normandie offre à Chysagon, l'un de ses plus vaillants chevalier, un vaste domaine constitué de terre, d'un village et d'un chateau. Vainqueur des armées du Prince de Frise, le nouveau maître de la région tombe amoureux d'une jeune paysanne sur laquelle il fait valoir son droit de cuissage le jour même de son mariage. Tandis que la colère des villageois conduits par le fiancé de la belle désormais gagnée à son coeur, Chrysagon doit faire face à une contre-attaque de l'ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
faracha

avatar

Masculin Nombre de messages : 727
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Ven 11 Avr - 1:09

salam
azul
j'ai aimé le film "Major Dundee" realisé par le fameux Sam Peckinpah(la horde sauvage),realisateur de genie,j'en rafolle des ses films:tel croix de fer avec james coburn,Le Guet-apens(steve mc queen),Un Nommé Cable Hogue(super film)!! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sil



Masculin Nombre de messages : 2771
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Ven 11 Avr - 7:06

faracha a écrit:
salam
azul
j'ai aimé le film "Major Dundee" realisé par le fameux Sam Peckinpah(la horde sauvage),realisateur de genie,j'en rafolle des ses films:tel croix de fer avec james coburn,Le Guet-apens(steve mc queen),Un Nommé Cable Hogue(super film)!! Smile

salut faracha Wink

Oui, tu as raison... Major Dundee est vraiment pas mal du tout comme film...De même que les autres films que tu cites d'ailleurs... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sil



Masculin Nombre de messages : 2771
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Ven 11 Avr - 7:12

Nebuleuse a écrit:
Les harkis sont les supplétifs engagés dans l’armée française durant la guerre d'Algérie, pour les Algériens se sont des traîtres la haine à leur égard est tenace. Les harkis ont choisis un camp pour X raisons (crainte du FLN, promesse d'une vie meilleure etc). A la fin de la Guerre, on estime 50 000 à 80 000 ont été massacrés en Algérie. 90 000 rapatriés en France, logés dans des camps de fortune, hameaux forestiers, perdus en pleine campagne et les cités urbaines à la périphérie des villes, . Parqués comme des animaux... où la discipline, l'obéissance, l'assistanat et l'humiliation étaient leur quotidien. Des morts vivants : comme le disait le père "je suis mort à l'intérieur" mais je me battrai pour mes enfants". Leurs enfants paient un lourd tribu (exclusion, haine...) alors qu'ils ne sont pas responsables de l'engagement de leur parent... En clair, la France les a utilisée puis abandonnés comme de vulgaires "sous hommes" thème repris y'a pas si longtemps par un député.

HONTE à la France.

Pour en savoir plus...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
azedine



Masculin Nombre de messages : 1841
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Ven 11 Avr - 10:29

Nebuleuse a écrit:
Code:
charlton était le président de rifle(arme à feu) et un militant pour le port d'armes.

... J'ai fais exprès de ne pas en parler sachant que tu le ferais Very Happy As-tu vu "Bowling for columbine" de Mickael Moore ? le realisateur ne se gêne pas pour denoncer l'engagement de Charleton Heston en faveur des armes.

A mon avis, il a du oublier un des dix commandements :
- "tu ne tueras point"

Hi Mamounette la tisane risque de m'endormir... un café au lait est necessaire pour tenir jusqu'à la fin du peplum

ah t'es comme çà toi Smile

oui j'ai vu ce film de moore.
alors il est mort rame16 ??? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
azedine



Masculin Nombre de messages : 1841
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Ven 11 Avr - 12:49

ce soir sur la deux mais vous n'avez pas cette chaine.
11/04/2008
20:10 The Full Monty

Scénariste: Simon Beaufoy

Acteur/Actrice: Robert Carlyle (Gary "Gaz" Schofield), Mark Addy (Dave), Steve Huison (Lomper), William Snape (Nathan), Tom Wilkinson (Gerald Arthur Cooper), Emily Woof (Mandy), Lesley Sharp (Jean), Hugo Speer (Guy), Paul Barber (Horse), Deirdre Costello (Linda), Paul Butterworth (Barry)

Réalisateur: Peter Cattaneo

Compositeur: Anne Dudley

Prochaine diffusion: : 11/04/2008 20:10 (La Deux)

Film

Aujourd'hui Sheffield, qui fut l'orgueil du Yorkshire et le joyau de l'Angleterre, est une ville sinistrée. Le chômage y règne en maître et les hommes désoeuvrés errent dans les rues en quête d'illusoires petits boulots. La venue de la troupe des Chippendales, qui, lors de leur spectacle, provoqua un véritable délire chez les spectatrices, va donner des idées à Gaz et ses copains. Si les femmes de Sheffield craquent pour des éphèbes anabolisés, que penseront-elles de vrais hommes, prêts à aller jusqu'au bout en s'exhibant entièrement nus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la télé...   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la télé...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A l'ombre des oliviers... :: Bouillon de culture :: Ciné, Théâtre, Sorties...-
Sauter vers: