A l'ombre des oliviers...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 A la télé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Dim 4 Oct - 12:26

France2 à 20h35

Le parfum, histoire d'un meurtrier

Durée : 2h22
Avec : Ben Whishaw - Dustin Hoffman - Alan Rickman

A Paris, au XVIIIe siècle, le peuple en furie demande la tête de Jean-Baptiste Grenouille, convaincu du meurtre atroce de douze femmes. Des années auparavant, un nouveau-né était abandonné sur l'étal d'un marchand de poisson. Envoyé à l'orphelinat, le jeune Jean-Baptiste est adopté par un marchand tellement odieux qu'il décide de s'enfuir à Paris. Arrivé dans la capitale, le jeune homme est saisi par les odeurs nouvelles pour lui. Il s'aperçoit alors qu'il possède un odorat exceptionnel. Fasciné par le parfum d'une jolie rousse, il la tue accidentellement. Il entre alors au service de Baldini, le plus grand «nez» de la place de Paris...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Sam 17 Oct - 13:28

Arte à 23 h 05

Un chemin vers l'islam
Documentaire : 90 mn

Né en 1900 aux confins de l'Empire austro-hongrois, petit-fils de rabbin en rupture avec l'orthodoxie juive, journaliste brillant, Leopold Weiss découvre à 22 ans la Palestine et le monde musulman. Cette rencontre le bouleverse tant qu'il reste au Proche-Orient, apprend l'arabe, se convertit à l'islam et prend le nom de Muhammad Asad. Après guerre, Muhammad Asad s'installe à Lahore où, aux côtés de Muhammad Ali Jinnah, il est l'un des pères fondateurs du Pakistan. S'il prône à l'époque l'instauration de la charia, il prend ensuite ses distances avec l'intégrisme, critiquant la révolution islamique iranienne et le port obligatoire du voile pour les femmes. Peut-être le résultat de sa longue fréquentation du Coran, dont il a fait une traduction en anglais avant de mourir, en 1992.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Jeu 22 Oct - 15:59

Arte à 20 h 45

Mon colonel

Entre hier et aujourd'hui, une dénonciation des actes de torture perpétrés par l'armée française en Algérie, à travers le destin d'un jeune engagé, sur un scénario de Costa-Gavras et de Jean-Claude Grumberg.

Paris, dans les années 1990. Le colonel en retraite Raoul Duplan est retrouvé mort chez lui, une balle dans la tête. Confiée à une jeune femme officier, le lieutenant Galois, l'enquête tourne en rond jusqu'à l'arrivée d'un courrier anonyme : "Le colonel est mort à Saint-Arnaud." Peu à peu, la jeune femme reçoit, toujours par courrier, les morceaux du puzzle, avec les pages d'un journal intime.

Algérie, 1957. Le jeune Guy Rossi, licencié en droit, a devancé l'appel sous les drapeaux par dépit amoureux. Aide de camp du colonel Duplan qui commande la garnison de Saint-Arnaud, dans l'est du pays, Rossi veut se rendre digne de la confiance que l'on place en lui. Témoin des agissements de l'armée française après le vote des pouvoirs spéciaux par l'Assemblée nationale, il écrit : "Aucune mesure, même celles contraires aux grands principes de notre droit, n'est à écarter." Une position qui mènera Rossi et Duplan à leur perte, l'un en Algérie, l'autre quarante ans plus tard en France.

Les silences de la grande muette

Entre 1957 et 1995, entre le passé militaire douteux d'un sous-lieutenant, révélé par des lettres anonymes et, quarante ans après, le désarroi des autorités françaises prêtes à tout pour étouffer un scandale qui resurgit, Mon colonel raconte l'éternel combat entre la conscience d'un individu et son devoir d'obéissance. Quand le jeune Rossi comprendra l'horreur de la "sale guerre", il sera trop tard... Un premier film sobre et juste au coeur de l'institution militaire, porté par l'interprétation sans faute d'Olivier Gourmet, Robinson Stévenin et Cécile de France.

___________

Arte à 22 h 30

Forever : Le cimetière du Père-Lachaise

Dans ce lieu insolite, touristes, admirateurs et habitants du quartier rêvent et déambulent entre les tombes de disparus célèbres. Une balade émouvante au cimetière du Père-Lachaise.

Maria Callas, Jim Morrison, Frédéric Chopin, Marcel Proust, Georges Méliès, Amadeo Modigliani, tous reposent en un même lieu. Le cimetière du Père-Lachaise, à Paris, abrite les sépultures d'artistes du monde entier, célèbres ou tombés dans l'oubli. Dans ce livre d'histoire à ciel ouvert se baladent touristes et admirateurs venus déposer une lettre sur la tombe de leur idole. Mais d'autres habitués peuplent ce lieu étonnant : Léone Desmasures, par exemple, y vient plusieurs fois par semaine pour entretenir des tombes en citant des poèmes d'Apollinaire. La réalisatrice Heddy Honigmann offre au spectateur des rencontres inoubliables, dans ce film empli d'émotions, d'images fortes et de mélodies mélancoliques. Il a reçu le Prix néerlandais du meilleur documentaire au Festival du film d'Utrecht.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Mer 28 Oct - 16:12

Arte à 20 h 35

1929 : la Grande Dépression

1) La crise

Entre 1921 et 1929, les Américains vivent une période de croissance économique sans précédent. Mais le jeudi 24 octobre 1929, la bourse de Wall Street s'effondre. Marquant le début de la plus grande crise économique du XXe siècle, ce jour est entré dans l'Histoire. Fermetures des banques, suicides de courtiers, misère et chômage enferment l'Amérique dans un cycle dévastateur, et vont avoir l'effet d'une tornade qui dépasse allégrement le strict cadre économique. C'est la fin de l'«Ere nouvelle» et l'agonie du rêve américain, mais pas seulement : la crise va en effet lever une vague qui ira balayer l'Europe.

2) La grande dépression

A l'automne 1930, la crise s'est étendue à tout les Etats-Unis. Avec la chute spectaculaire des prix agricoles, les paysans endettés sont jetés sur les routes. Dans l'industrie, les grèves et les manifestations, soutenues par le Parti communiste, sont réprimées dans le sang. A Washington, des milliers d'anciens combattants réclamant leur pension sont chassés par les chars de l'armée. Une mesure qui achève de discréditer Hoover, largement battu à l'élection de 1932. Franklin Delano Roosevelt prend les rênes d'un pays en proie à la montée des extrêmes : début 1933, le Ku Klux Klan compte quatre millions de membres.

Dorothea Lange (1895-1965)



Walker Evans (1903-1975)



Dorothea Lange et Walker Evans sont 2 photographes americains connus pour leur clichés sur la Grande Depression...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Mar 3 Nov - 14:58

France2 à 20 h 35

Un mur à Berlin
Documentaire : 1 h 45

Le 9 novembre 1989, le mur de Berlin s'écroulait. Ce fut un moment historique qui, pour beaucoup, signa la fin du XXe siècle et conclut certains de ses drames. La chute du Mur annonce en effet la fin du système communiste qui, pendant plus de 70 ans, a accompagné la marche du monde et imprimé sa marque sur une bonne partie de la planète. De la chute du nazisme à la chute du communisme : ce film retrace l'histoire des deux Allemagnes, les raisons de la construction du Mur et du rideau de fer, la vie à l'ombre du Mur, les évasions et les morts, les craquements de l'Europe de l'Est jusqu'à l'effondrement final de l'automne 1989, pour s'achever par la soirée historique du 9 novembre de la même année.

France2 à 22 h 30

Good Bye Lenin
Cinema : 1 h 58

A Berlin-Est en octobre 1989, Christiane Kerner, militante communiste dévouée, voit son fils Alex se faire arrêter lors d'une manifestation. Elle fait un infarctus et sombre dans le coma. Elle ne se réveille qu'en été 1990, alors que le Mur de Berlin est tombé. Pour épargner à sa mère tout choc émotionnel qui pourrait lui être fatal, Alex continue de lui faire croire que rien n'a changé. Il reconstitue un appartement typique de l'Est, collectionne les vieilles conserves et parvient même à retrouver une Trabant. Mais peu à peu, les changements qui touchent Berlin sont tellements importants qu'Alex doit imaginer un autre stratagème, aidé par ses amis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
sil



Masculin Nombre de messages : 2771
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Mar 3 Nov - 18:27

Myriam a écrit:
France2 à 20 h 35

Un mur à Berlin
Documentaire : 1 h 45

Le 9 novembre 1989, le mur de Berlin s'écroulait. Ce fut un moment historique qui, pour beaucoup, signa la fin du XXe siècle et conclut certains de ses drames. La chute du Mur annonce en effet la fin du système communiste qui, pendant plus de 70 ans, a accompagné la marche du monde et imprimé sa marque sur une bonne partie de la planète. De la chute du nazisme à la chute du communisme : ce film retrace l'histoire des deux Allemagnes, les raisons de la construction du Mur et du rideau de fer, la vie à l'ombre du Mur, les évasions et les morts, les craquements de l'Europe de l'Est jusqu'à l'effondrement final de l'automne 1989, pour s'achever par la soirée historique du 9 novembre de la même année.

France2 à 22 h 30


Bien...Je vais pouvoir réviser le sujet... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Ven 6 Nov - 21:40

Il ne se passe pas un jour sans que les chaînes de TV ne diffusent un doc sur cet evènement... Celuii de Patrick Rotman etait bien documenté... Ce qui m'a surpris est les milliers de Trabant (economique et solide) qui filées vers la ligne de "demarcation"... à l'annonce de l'ouverture de la frontière vers à l'Ouest... Elle se declinait en 4 coloris, son prix representait 1 an et demi de salaire et sa livraison pouvait prendre plusieurs années.... Elle est le symbole de l'ex RDA ...



La trabant voiture mythique de la rda

Sortie pour la première fois d'usine le 7 novembre 1957, la "Trabi", comme la surnomment les Allemands, connut sa plus grande heure de gloire au soir du 9 novembre 1989. La frontière inter-allemande s'ouvre, des milliers d'habitants de Berlin-Est se précipitent à l'ouest au volant de leur petite voiture. L'euphorie est à son comble. Les images font le tour du monde, de New-York à Djakarta.

Suite : http://www.linternaute.com/auto/citadine/trabant.shtml

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Lun 9 Nov - 15:03

France2 à 20 h 35

Les dernières heures du mur
Documentaire : 1 h30

Pourquoi le mur de Berlin est-il tombé le 9 novembre 1989 ? La soif de liberté était grande à l'Est, les manifestations se succédaient depuis quelques semaines. A la tête de l'Etat se jouait une lutte entre Egon Krenz, secrétaire général du Parti communiste et président du Conseil d'Etat de la RDA, et Markus Wolf, l'envoyé du Kremlin. L'échec de ce complot précipite la chute du Mur. Mais comment expliquer la passivité de l'Armée rouge ou de l'armée de RDA ? Pourquoi le KGB et la Stasi ont laissé faire ? Helmut Kohl, le chancelier de RFA a-t-il payé les dirigeants est-allemands pour qu'ils laissent les manifestants tranquilles ?

Arte à 22 h

Musique classique et guerre froide
Documentaire : 52 mn

Au lendemain de la création de la RDA, le Parti socialiste unifié d'Allemagne s'arroge la direction des Affaires culturelles. Aux Occidentaux «américanisés» et «amollis par la société de consommation», il oppose l'idéal d'une population férue de vraie culture. La musique classique devient alors, à côté du sport, le porte-étendard de l'Allemagne de l'Est. Si le régime instrumentalise la musique classique, il favorise aussi la création d'un vivier de musiciens de niveau mondial. Bientôt, des chorales comme la Staatskapelle de Dresde, le Kreuzchor de Dresde, le Choeur de l'église Saint-Thomas de Leipzig s'exportent. La renommée d'artistes comme Walter Felsenstein, Theo Adam et Ludwig Güttler dépasse les frontières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Sam 21 Nov - 15:01

France3 à 22h40

Hannibal, le pire ennemi de Rome
Documentaire : 1 h 30

A la fin du IIIe siècle avant notre ère, la cité phénicienne de Carthage est le seule à pouvoir rivaliser avec la puissance grandissante de Rome. Hannibal, général carthaginois, est l'un des plus farouches adversaires de la République romaine. Avec une armée de plusieurs milliers d'hommes et d'éléphants, il va parcourir des centaines de kilomètres et traverser les Alpes pour défier Rome sur ses terres.

Le réalisateur Edward Bazalgette retrace l'épopée de ce personnage de légende, incarné ici par l'acteur Alexander Siddig. Ben Cross interprète, lui, le rôle de l'adversaire d'Hannibal, le Romain Fabius Maximus Cunctator.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Dim 22 Nov - 14:01

Arte à 22 h 30

Gérard Philipe, un homme, pas un ange
Documentaire: 52 mn



Né à Cannes en 1922, Gérard Philipe est repéré à 19 ans par le réalisateur Marc Allégret qui, après lui avoir fait passer une audition, l'oriente vers des cours d'art dramatique à Paris. Un an plus tard, il monte sur les planches dans «Une grande fille toute simple», d'André Roussin. Dans cette pièce, il donne la réplique à Madeleine Robinson. Auréolé d'un second prix de comédie décroché au Conservatoire de Paris, il interprète l'Ange dans la pièce «Sodome et Gomorrhe» de Jean Giraudoux, puis «Le Diable au corps», de Radiguet. En 1951, il tourne «Fanfan la Tulipe», et enchaîne les succès à la scène comme à l'écran, avant de s'éteindre, à 37 ans à peine, le 25 novembre 1959.

M6 à 22 h 45

Le nouveau visage d'Alger : entre la fête et la peur
Doc : 1 h 25

Le coeur d'Alger balance entre la fête et la peur. D'un côté, la jeunesse aspire à vivre à l'occidentale et multiplie les fêtes dans les clubs à la mode. De l'autre côté, le régime, sous l'influence grandissante de partis islamistes, fait preuve d'un rigorisme drastique. Pour garder le contrôle de cette poudrière, les forces de l'ordre sont omniprésentes : opérations anti-drogue, contrôles musclés, présence renforcée dans les lieux de rassemblement. Des mesures censées prévenir la menace d'attentats terroristes, qui plane en permanence, mais qui permettent surtout aux autorités de garder un oeil sur une jeunesse jugée un peu trop turbulente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Mer 9 Déc - 14:12

Arte à 20 h 45

La croix gammée et le turban
Documentaire : 53 mn



Défenseur de la cause panarabe dès les années 20, Amin al-Hussein lutte contre l'émigration des juifs organisée par les Britanniques dans son pays, la Palestine. Affichant une sympathie évidente pour les thèses nazies dès 1937, il s'installe à Berlin, fréquente les dignitaires du IIIe Reich et s'intéresse à la «solution finale». Il est également à l'origine de la création d'un corps d'élite musulman destiné à combattre les Alliés, incorporé à la Waffen SS et composé de 12 000 hommes recrutés en Bosnie et en Croatie. A partir de biographies récentes, ce document revient sur la collaboration du grand mufti avec les nazis, mais aussi, plus largement, sur son rôle historique et politique, expliquant pourquoi il reste encore aujourd'hui un héros et un grand leader nationaliste dans la plupart des pays du Proche-Orient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
azedine



Masculin Nombre de messages : 1841
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Lun 14 Déc - 18:36

Myriam a écrit:
Il ne se passe pas un jour sans que les chaînes de TV ne diffusent un doc sur cet evènement... Celuii de Patrick Rotman etait bien documenté... Ce qui m'a surpris est les milliers de Trabant (economique et solide) qui filées vers la ligne de "demarcation"... à l'annonce de l'ouverture de la frontière vers à l'Ouest... Elle se declinait en 4 coloris, son prix representait 1 an et demi de salaire et sa livraison pouvait prendre plusieurs années.... Elle est le symbole de l'ex RDA ...



La trabant voiture mythique de la rda

Sortie pour la première fois d'usine le 7 novembre 1957, la "Trabi", comme la surnomment les Allemands, connut sa plus grande heure de gloire au soir du 9 novembre 1989. La frontière inter-allemande s'ouvre, des milliers d'habitants de Berlin-Est se précipitent à l'ouest au volant de leur petite voiture. L'euphorie est à son comble. Les images font le tour du monde, de New-York à Djakarta.

Suite : http://www.linternaute.com/auto/citadine/trabant.shtml


salut,

elles ont 4 pédales ces voitures là, la 4ième c'est pur gonfler l'air bag.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Sam 19 Déc - 14:41

France3 à 22 h 45

Va, vis et deviens
Durée : 2h20
Réalisé par : Radu Mihaileanu

Sévèrement touchée par la famine qui atteint toute l'Afrique de l'Ouest, une mère se réfugie avec son fils au Soudan. L'Etat d'Israël propose aux milliers de juifs éthiopiens de s'installer en Israël. Chrétienne, la jeune femme ne peut prétendre à être accueillie, mais elle convainc son fils de 9 ans de se faire passer pour juif afin d'échapper à la famine. Le stratagème fonctionne et le petit «Schlomo» est adopté par une famille française sépharade établie à Tel-Aviv. Malgré l'accueil chaleureux de ses parents d'adoption, il grandit avec la peur d'être démasqué. Il découvre tant bien que mal la judaïté, mais aussi le racisme et la guerre dans les territoires occupés...

Citation :
Ce film repose sur l'histoire vraie des Falashas (juifs d'Ethiopie) qui, immigrés en Israël, éprouvent beaucoup de difficultés à se faire accepter malgré leurs efforts, illustrés dans le film par la rapidité avec laquelle le petit Schlomo apprend l'hébreu ainsi que le français (langue maternelle de la famille qui l'adopte) tout en conservant sa propre langue l'amharique, une des principales langues de l'Éthiopie. Le rejet de cette nouvelle communauté est à la fois dû à la couleur de leur peau et au refus du rabbinat ashkénaze de reconnaître leur judéité. Le film montre également les tensions entre Israéliens et Palestiniens, ainsi que les espoirs de paix entre Yitzhak Rabin et Yasser Arafat. À travers ce film, on découvre également le travail dans un Kibboutz, le quotidien durant la Guerre du Golfe.

Wikipedia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Mer 6 Jan - 15:33

France2 à 20h35

Camus

Durée : 1h45
Réalisé par : Laurent Jaoui

En 1951, la publication de «L'homme révolté» vaut à Albert Camus les foudres des surréalistes et des existentialistes. Ces derniers se déchaînent en publiant un article très critique dans «Les Temps modernes», revue dirigée par Jean-Paul Sartre. La rupture définitive entre Camus et Sartre est consommée l'année suivante. Alors que la situation en Algérie ne cesse de se détériorer, Albert Camus prend position dans «L'Express». En 1956, à Alger, il lance son «Appel pour la trêve civile». Son plaidoyer pacifique pour une solution équitable du conflit sera très mal compris. Dans le même temps, il publie «La Chute», livre dans lequel il s'en prend à l'existentialisme. C'est un an plus tard, en octobre 1957, qu'il reçoit le prix Nobel de littérature...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Sam 6 Fév - 15:21

France3 à 22 h 30

Ce film est un chef d'oeuvre... il nous entraîne dans un univers psychiatrique avec tout ce que ca comporte... (enfermement, traitements chocs, abus de medocs, etc.)...

Vol au-dessus d'un nid de coucou

Date de sortie : 1975 (2 h 10)
Réalisé par : Milos FormanAvec : Jack Nicholson - Louise Fletcher

Prisonnier de droit commun, Randle Patrick McMurphy échappe aux travaux forcés en simulant la folie. A la suite d'un examen médical, il obtient son transfert dans une clinique psychiatrique. A peine arrivé, il décide de prendre en main les intérêts des malades et de les sortir de leur torpeur. Malgré les conseils de prudence de Harding, président du comité des malades, McMurphy affronte miss Ratched, l'infirmière-chef dont l'autorité tyrannise les patients depuis longtemps. A la suite d'une brimade dont il est le témoin, McMurphy laisse éclater sa colère. Une série d'électrochocs le ramène à la raison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Jeu 11 Fév - 14:39

Arte : vendredi 12 fevrier à 20 h 40

Metropolis (version restaurée 2010)


Genre : Fantastique
Date de sortie : 1927
Durée : 2 h27
Réalisé par : Fritz Lang

Synopsis

Au XXIe siècle, Métropolis vit sous le joug d'un groupe de tyrans. Les aristocrates se prélassent dans de somptueuses demeures et de luxuriants jardins suspendus, tandis que la grande masse de la population travaille à des cadences infernales, dans les profondeurs de la terre. Freder, le fils du despote, découvre par hasard ces conditions de travail inhumaines et aussi la belle Maria, une égérie qui prêche des valeurs proches du christianisme primitif et l’avènement d’une société plus solidaire. Freder en tombe amoureux sur-le-champ. Mais son père a lui aussi eu vent de l’existence de Maria...

A la demande du chef de la cité, Joh Fredersen, un savant fou, Rotwang, crée un robot à l'image de Maria, une jeune femme que les ouvriers écoutent et respectent, afin de semer la zizanie parmi eux. Les exhortations de la fausse Maria provoquent le désordre dans les ateliers. Freder, le fils du maître de la ville, qui a découvert l'existence du monde souterrain et s'est épris de Maria, empêche Rotwang de tuer cette dernière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Lun 22 Fév - 22:57

Mardi 23 fevrier à 20 h 40 sur France5

Musulmans de france : Un siècle de présence musulmane

Etre musulman dans la France d'aujourd'hui, c'est hériter d'une histoire tumultueuse, écrite au fil du temps par des Maghrébins et des Africains venus ici pour combattre ou travailler. Grâce à de nombreux témoignages et images d'archives, cette trilogie documentaire apporte un éclairage sur un siècle de présence musulmane, de l'arrivée de Kabyles dans les mines du Nord en 1904 jusqu'en 2007. Au début de cette émission spéciale et entre chaque volet de la série, Carole Gaessler recevra un invité en plateau.

Detail des 3 episodes...
http://www.france5.fr/et-vous/France-5-et-vous/Dossiers-thematiques/Musulmans-de-France/p-5320-La-serie-documentaire.htm

Episode 1 : Indigènes : 1904-1945

En 1904, 5 000 musulmans travaillent en métropole, dans les usines de la capitale, les savonneries marseillaises ou les bassins miniers du Nord. La Première Guerre mondiale en fait des soldats. Venus d'Afrique du Nord et d'Afrique noire, ils découvrent la France dans les tranchées de Verdun. En 1918, le bilan est lourd pour ces troupes : 80 000 morts, autant de blessés. Au lendemain de la guerre, la France salue le sacrifice des troupes coloniales : elle est fière d'être un « grand empire musulman ». Pour preuve, la construction de la mosquée de Paris, en 1926, et les honneurs réservés à son premier recteur, Si Kaddour Ben Ghabrit, musulman d'Algérie et haut fonctionnaire du Quai d'Orsay. Mais cette politique islamophile de prestige doit être confrontée à la situation des 100 000 musulmans venus reconstruire le pays. Mal logés, en mauvaise santé, considérés comme dangereux, ils sont tenus à l'écart du reste de la population. L'hôpital « franco-musulman » qui leur est exclusivement réservé est étroitement lié aux services de police. Une police spéciale, la brigade nord-africaine, traque sans relâche les premiers indépendantistes menés par Messali Hadj. Car la politisation fait son chemin… Et lorsque la Seconde Guerre éclate, la France recrute à nouveau massivement dans ses colonies.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Mar 13 Avr - 15:41

TF1 à 23 h 20

Harry Roselmack avec les fondamentalistes musulmans
Durée : 1h50

Après s'être immergé au coeur d'une cité sensible, le journaliste Harry Roselmack a passé plusieurs semaines dans un univers mal connu, souvent objet d'a priori, de fantasmes, voire de peurs et de craintes : celui des fondamentalistes musulmans.

Comment ces fondamentalistes pratiquent-ils leur religion au quotidien ? Comment justifient-ils le port de la burqa et leur refus de la mixité hommes-femmes ? Placent-ils la religion au dessus des lois de la République ?

Ce document propose une immersion inédite auprès de salafistes français. Leurs convictions, leur pratique de la religion, leur intimité : Harry Roselmack révèle une réalité qui va bien au-delà des clichés et des préjugés pour mieux en comprendre les tenants et les aboutissants.


France2 à 22 h 50

Les infiltrés - Discrimination : flagrants délits
Durée : 1h39

Selon une étude récente de la Halde, la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité, en France, une personne d'origine arabe ou un Noir a trois fois moins de chance qu'un Blanc d'obtenir un appartement. Malgré de nombreuses chartes signées par les entreprises, en 2010, les pratiques discriminantes ne semblent pas avoir régressé.

Une équipe des «Infiltrés» a, pendant plusieurs mois, enquêté sur les méthodes discriminatoires de plusieurs entreprises dans plusieurs secteurs. Agences immobilières, agences d'intérim, cabinets médicaux : au mépris de la loi, certains professionnels continuent de trier au faciès.

Après la diffusion de cette enquête inédite, David Pujadas reçoit sur son plateau différents chefs d'entreprises, responsables associatifs, victimes, pour débattre des moyens de lutte contre de telles pratiques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Mer 4 Aoû - 13:37

Arte à 22 h 35

Absurdistan

Realisateur : Veit Helmer
Pays: Allemagne
Année: 2008
Durée: 1h28

Avec: Kristyna Malérová, Max Mauff, Nino Chkheidze

Dans ce film, il est question de rêve, d'amour et de sexe. De sexe, qui n'est pas toujours facile à obtenir. Dans un village en Turquie, les femmes décident de faire la grève du sexe aussi longtemps que leurs maris n'auront pas réparé la canalisation d'eau défectueuse. C'est d'un entrefilet dans la presse que s'est inspiré Veit Helmer pour réaliser son film "Absurdistan".

Veit Helmer, réalisateur :

"L'Absurdistan, c'est une région imaginaire dont personne ne veut. Tous les pays disent "non non, c'est pas pour nous, on n'en veut pas" ; leurs voisins disent : on n'en veut pas non plus, ce sont des chicaneurs, des têtes de mules, des fainéants qui ne pensent qu'au sexe, personne ne veut avoir affaire à eux."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Sam 16 Oct - 16:47

France3 dimanche 17 octobre à 20 h 35

Nuit noire, 17 octobre 1961

Telefilm
Durée : 1h46

SYNOPSIS

Automne 1961. La guerre d'Algérie a gagné la France. Un climat de terreur règne sur Paris, et les affrontements entre FLN et forces de l'ordre font de nombreuses victimes. Maurice Papon, qui dirige la préfecture de police, décide d'instaurer un couvre-feu pour les Français musulmans d'origine algérienne. Le FLN organise, le mardi 17 octobre, une grande manifestation de protestation. Mais cette soirée devient le théâtre d'une sanglante répression. Sabine, journaliste, son amie Nathalie, «porteuse de valises», un policier, Martin, et son confrère syndicaliste, Albert, ainsi que des Algériens, Maurice, chef du FLN, Ali Said, militant, et Abde, ouvrier, traversent cette nuit d'horreur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
maman

avatar

Féminin Nombre de messages : 1865
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Les dossiers de Téva   Sam 30 Oct - 17:09

Samedi 30 octobre 2010
20h35 à 22h25
Durée : 110 min

Mon enfant est autiste

Les équipes des «Dossiers de Téva» ont suivi pendant plusieurs semaines Vanessa, Yolande et Laurence, mamans d'un enfant autiste. La naissance d'un enfant atteint de cette maladie bouleverse le quotidien de ces familles : les parents et la fratrie doivent apprendre à vivre avec cet enfant. Certains parents peuvent se consacrer à leur enfant, d'autres n'ont que le choix de les confier à un établissement spécialisé où les places sont chères ; d'autres encore sont placés dans des hôpitaux psychiatriques. Après le documentaire, Marielle Fournier reçoit la réalisatrice Géraldine Levasseur et Jacky Jurion, directeur du centre «Sésame Autisme».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Lun 14 Fév - 15:10

France2 à 22 h 05 (14/02/2011)

“Complément d'enquête” : nos amis les dictateurs

Ils règnent en maîtres, torturent les opposants, et pillent leurs pays... Ce sont des dictateurs, mais au nom du réalisme politique, les grands pays démocratiques n'osent pas les mettre au banc des Nations.

En Tunisie, la chute de Ben Ali a révélé l'aveuglement de la France vis à vis de ce régime autoritaire. Qu'ils s'appellent Ben Ali, Baby Doc, ou Bokassa, enquête sur ces dictateurs avec qui on fait du business, sans trop se poser de questions.

Jusqu'où peuvent aller les complicités ? Comment Jean-Claude Duvalier, accusé de crime contre l'humanité, a-t-il pu vivre tranquillement pendant 25 ans dans le sud de la France ? Que faut-il accepter pour pouvoir signer des contrats avec ces chefs d'Etat peu fréquentables ? Des châteaux en ruine de Bokassa aux hôtels particuliers de la famille Ben Ali, “Complément d'enquête” sur ces dictateurs qui aiment tant la Patrie des droits de l'Homme.

Ben Ali, les bonnes affaires du gendre

On le présentait comme le successeur de Ben Ali. A 31 ans à peine, Sakher el Materi, gendre du président déchu était en France quand le régime Tunisien vacillait. Depuis c'est un fugitif, qui laisse derrière lui un empire économique en déshérence. Comment ce golden-boy a-t-il pu amasser en quelques années une fortune colossale ? Automobile, tourisme, finance, médias, en France aussi, il était devenu un partenaire privilégié. De son palais d'Hammamet à son hôtel particulier parisien, enquête sur l'incroyable fortune et la chute du gendre en or de Ben Ali.

Baby-Doc, un voisin très discret

En débarquant à Port-au-Prince à la mi-janvier, Baby-doc est ressorti des oubliettes de l'histoire. Jusque-là, cet ancien dictateur haïtien, accusé d'avoir torturé ses opposants et pillé son pays, coulait des jours heureux en France, sans jamais avoir été inquiété. Sans titre de séjour, sans statut de réfugié, de quelles complicités -t-il bénéficié ? Retour sur un exil de 25 ans, du train de vie fastueux des premières années sur la Côte d'Azur à la semi-clandestinité de ces derniers mois.

La nostalgie Bokassa

De Bokassa, on se rappelle du sacre fastueux, des accusations de cannibalisme etdes diamants qu'il offrit à Valéry Giscard d'Estaing... Renversé en 1979, condamné à mort, considéré comme un tyran sanguinaire, Jean Bedel Bokassa vient d'être réhabilité officiellement dans son pays, le Centrafrique. Il est désormais Père de la Nation, et célébré par le nouveau Président comme un héros national ! Avec ses fils et ses héritiers, reportage à Bangui et dans les châteaux français de l'ancien dictateur.


Les invités :

Rama Yade, ancienne secrétaire d’Etat chargée des droits de l’Homme. Marie-France Bokassa, fille de Jean-Bédel Bokassa. Roland Dumas, ancien ministre des affaires étrangères. William Bourdon, avocat, spécialiste de la défense des droits de l’homme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
maman

avatar

Féminin Nombre de messages : 1865
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Lun 14 Fév - 23:38

Je vais voir ce documentaire. Honteux, surtout pour la France qui ce dit : ligue des droits de l homme. Ce slogan ne s applique lorsque qu il n y a pas de dollars/euros. Lorsque la personne a une fortune inestimé, on ne cherche pas a savoir du Comment ou Pourquoi. Blanchiment d argent ? Ca ne derange personne .
Bonne soiree. Bises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: A la télé...   Lun 21 Fév - 19:06

Ce soir sur Arte à 22 h 25

Zahia Ziouani - Une chef d'orchestre entre Paris et Alger

SYNOPSIS

Née en France de parents algériens mélomanes, Zahia Ziouani, 32 ans, dirige le conservatoire de Stains, en région parisienne, où elle a créé, il y a un peu plus de dix ans, l'orchestre Divertimento. Elle est également, depuis trois ans, chef invitée de l'Orchestre national d'Alger, qui se partage sous sa baguette entre répertoire occidental classique et musique arabo-andalouse. Passeuse infatigable, elle a laissé la réalisatrice Valérie Brégaint la suivre des deux côtés de la Méditerranée, de répétitions en concerts, au fil de ses allers et venues au service des oeuvres qu'elle aime, et du public.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la télé...   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la télé...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A l'ombre des oliviers... :: Bouillon de culture :: Ciné, Théâtre, Sorties...-
Sauter vers: