A l'ombre des oliviers...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Algérie apporte son soutien à l'Iran sur le dossier nucléa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
azedine



Masculin Nombre de messages : 1841
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: L'Algérie apporte son soutien à l'Iran sur le dossier nucléa   Mer 8 Aoû - 14:10

L'Algérie apporte son soutien à l'Iran sur le dossier nucléaire


A l'issue d'une visite de deux jours du président iranien Mahmoud Ahmadinejad en Algérie, Abdelaziz Bouteflika a déclaré mardi 7 août que son pays soutenait le droit de la République islamique à se doter d'une industrie nucléaire civile, selon l'agence de presse officielle APS.

"Il est inacceptable que des pays membres du traité de non-prolifération nucléaire se voient contraints, en raison d'interprétations unilatérales et sélectives, de renoncer à leur droit normal et légitime d'acquérir ces technologies [nucléaires] à des fins purement pacifiques", a dit le président algérien à son invité, marquant ainsi son soutien à l'Iran dans sa confrontation avec les grandes puissances sur son programme nucléaire. Avant sa visite, le président iranien avait déclaré lors d'une conférence de presse, que "l'Iran ne peut discuter avec les pays qui ne lui reconnaissent pas le droit à la production de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques".


"DÉSARMEMENT GÉNÉRALISÉ"

L'Algérie dispose de deux réacteurs nucléaires expérimentaux en activité depuis 1995 qui sont sous garantie de l'AIEA. Si elle a passé en juin un accord sur le nucléaire civil avec les Etats-Unis et examine une proposition similaire de Paris, elle a aussi "sollicité officiellement" l'aide de l'Iran dans ce domaine, selon Téhéran.

M. Bouteflika s'est prononcé en faveur d'une solution diplomatique de la crise entre l'Iran et les Occidentaux et a appelé à un "désarmement généralisé en matière d'armes de destructions massives, l'interdiction totale des essais nucléaires et la non-prolifération des armes nucléaires". Il a aussi souhaité "l'instauration au Moyen-Orient d'une zone exempte d'armes nucléaires, à l'instar de l'Afrique et de l'Amérique latine".

Le soutien de l'Algérie à l'Iran intervenait au lendemain d'une déclaration du président américain George W. Bush, qui avait réitéré ses accusations contre l'Iran et indiqué qu'il continuerait à isoler ce pays qu'il soupçonne de chercher ouvertement à acquérir des armes nucléaires. Des allégations récusées par Téhéran qui assure depuis des mois à la communauté internationale que son programme nucléaire n'a aucune ambition militaire. Sous la menace de nouvelles sanctions à l'ONU, l'Iran a décidé début juillet de permettre à des inspecteurs de l'AIEA de visiter à nouveau certaines installations du pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
azedine



Masculin Nombre de messages : 1841
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: L'Algérie apporte son soutien à l'Iran sur le dossier nucléa   Jeu 9 Aoû - 12:44

est ce lié ?

Une vague géante d'origine inconnue a tué douze baigneurs en Algérie

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3212,36-943064@51-943065,0.html

la protection civile algérienne a annoncé, mercredi 8 août, la mort de douze baigneurs emportés par une vague géante sur une plage de Mostaganem, dans l'ouest algérien, vendredi. L'origine de la vague est inconnue et nourrit les débats des scientifiques et de la population locale.


L'hypothèse d'un essai scientifique en Méditerranée effectué par des pays de l'autre rive, comme l'Espagne, l'Italie ou la France est avancée. "On peut supposer qu'il s'agit d'une expérience scientifique d'armes conventionnelles", explique le professeur Loth Bonatiro, spécialiste d'astronomie et de planétologie au Centre algérien de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (Craag), cité dans les colonnes du quotidien algérien L'Expression.

L'hypothèse d'un mini-tsunami avancée par les habitants semblait peu plausible, dans la mesure où la vague n'a touché qu'une seule plage, celle dite du Petit-Port.

Une secousse sismique d'une magnitude de 4,6 sur l'échelle ouverte de Richter avait été enregistrée vendredi à 21 h 08 en plein milieu du bassin méditerranéen par le centre de Strasbourg, mais pas par le Craag, qui évoque un possible problème technique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: L'Algérie apporte son soutien à l'Iran sur le dossier nucléa   Sam 11 Aoû - 18:48

Code:
La vague “mystérieuse” qui a provoqué la mort de 12 baigneurs sur une plage de Mostaganem, il y a de cela plus d'une semaine, suscite beaucoup d'interrogations d'autant que l'information n'a été rendue publique que six jours après le drame.

... bizarre que l'info n'est pas fait la une des journaux algériens... un évènement aussi rare aurait dû être relayé dans la minute qui suit... Sincèrement, pourquoi n'ont-ils pas dépêchés des journalistes sur place... Alors que la presse relate tous les jours des cas de noyades et là elle attend 6 jours pour traiter l'info... A moins, qu'il ne s'agisse d'essai nucléaire et là motus et bouche cousue... et encore il serait hasardeux de le faire en pleine période estivale...

Un article serieux qui analyse "la vague mysterieuse"...
http://www.elwatan.com/spip.php?page=article&id_article=74209
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
azedine



Masculin Nombre de messages : 1841
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: L'Algérie apporte son soutien à l'Iran sur le dossier nucléa   Jeu 16 Aoû - 12:53

salut,

idem pour l'affaire des deux bombariers russes qui allaient entrer dans le sol britannique. l'info est passé discrètement sur eun chaine de radio mais pas un mot dans le sautres journaux et l'info est passée des jours après l'incident. et le journaliste relatait les faits comme si çà se passait la veille.

il y a quelque chose de grave et énorme qui se prépare là, peut être l'atomisation de l'iran et voir de la syrie.

les usa sont réellement en guerre contre le terrorisme.

l'algérie a fait uen grave erreur en soutenant l'iran. surtout que ce pays se trouve en plein nid pro usa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
azedine



Masculin Nombre de messages : 1841
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: L'Algérie apporte son soutien à l'Iran sur le dossier nucléa   Ven 7 Sep - 15:01

c'est bien ce qu eje pensais , boutef a très mal joué en soutenant l'iran dans son programme nucléaire.

Le président Bouteflika visé par un attentat à la bombe à Batna
LE MONDE | 07.09.07 | 10h32 • Mis à jour le 07.09.07 | 10h32
Alger, correspondance

Une bombe a explosé, jeudi 6 septembre, à Batna (400 km d'Alger), une quarantaine de minutes avant l'arrivée du président algérien, Abdelaziz Bouteflika, dans cette ville, étape d'une tournée que le chef de l'Etat effectue depuis plusieurs jours dans l'Est du pays. Le dernier bilan provisoire de l'attentat faisait état de 15 morts et de 71 blessés.

Chronologie

10 décembre 2006. Un attentat à la bombe contre un car transportant des employés du secteur pétrolier fait neuf blessés, dont quatre Britanniques et un Américain.

13 février 2007. Sept bombes explosent simultanément, faisant six morts à l'est d'Alger.

4 mars. Une bombe explose au passage d'un car transportant des employés d'une entreprise russe qui construit un gazoduc. Trois Algériens et un Russe sont tués.

11 avril. Un triple attentat à la bombe fait 33morts à Alger. L'Organisation d'Al-Qaida au Maghreb islamique le revendique.

11 juillet. Un camion-suicide explose à l'est d'Alger, tuant 8 militaires.

[-] fermer

L'auteur de cette attaque, un homme âgé de 30 à 35 ans, selon des témoins, attendait l'arrivée du chef de l'Etat, habitué à serrer les mains des gens venus le saluer lors de ses déplacements. L'homme qui avait dissimulé l'engin explosif dans un sac en plastique, avait attiré l'attention sur lui en raison de son état de nervosité. Plusieurs personnes auraient alerté les services de sécurité, poussant le suspect à jeter sa bombe au milieu de la foule rassemblée dans le centre de la ville, au niveau de la mosquée Al-Atik.

Dans la soirée, lors d'un point de presse improvisé, le ministre de l'intérieur, Yazid Zerhouni estimait prématuré de parler d'une opération kamikaze. "Une personne suspecte, parmi la foule, a tenté de franchir le cordon de sécurité. Refoulée par un agent des forces de sécurité, cette personne est partie en courant. Immédiatement après, l'explosion s'est produite", a-t-il précisé.

Dans un message transmis au président algérien, Nicolas Sarkozy a condamné les "violences barbares et aveugles dont le peuple algérien continue de souffrir". Il a assuré M. Bouteflika de son "soutien indéfectible dans [sa] lutte déterminée contre le terrorisme". Comme d'autres personnalités étrangères, le premier ministre français, François Fillon, ainsi que le chef de la diplomatie, Bernard Kouchner, ont également fait part de leur "émotion" après l'attentat.

On ignorait, dans la soirée, si le terroriste est mort dans l'explosion qu'il a provoquée ou bien s'il est parvenu à s'enfuir, profitant du chaos et de la panique qui ont suivi. Le chef de l'Etat, très affecté, s'est rendu à l'hôpital au chevet des blessés. Il est également intervenu en direct à la télévision pour fustiger des "criminels qui tentent de saborder le processus de paix et de réconciliation nationale".

RÉCONCILIATION NATIONALE

Le chef de l'Etat algérien, qui s'adressait à un groupe d'anciens combattants réunis au siège de la préfecture de Batna, a défendu sa politique de "réconciliation nationale" qu'il a qualifiée de "choix stratégique et irréversible du peuple algérien".

"Je dis au peuple algérien et au monde entier que nous avons choisi la voie de la réconciliation nationale. Nous n'y renoncerons pas, quel que soit le prix à payer", a-t-il lancé en rejetant aussi bien "l'extrémisme des islamistes que celui des laïques".

Les auteurs d'actes terroristes, a-t-il dénoncé, "œuvrent pour le compte de capitales étrangères et de dirigeants étrangers". L'accusation est aussi imprécise que nouvelle.

Durant les années 1990, les responsables algériens avaient coutume de critiquer le "laxisme" des pays étrangers à l'égard des extrémistes islamistes – une accusation dirigée principalement contre Londres. Jeudi, et pour la première fois, des "capitales étrangères" ont donc été accusées d'instrumentaliser le terrorisme algérien.

Le chef de l'Etat algérien a décidé de prolonger son séjour dans la wilaya (préfecture) de Batna. Il s'est rendu dans la soirée sur les lieux de l'attentat, aux abords de la mosquée Al-Atik, où il a été acclamé par la foule aux cris de "Vive la réconciliation !".

La tournée d'Abdelaziz Bouteflika dans l'Est du pays, annoncée depuis plusieurs jours, était destinée à faire taire les rumeurs alarmistes concernant l'état de santé du président. L'attentat de jeudi souligne surtout la persistance du terrorisme en Algérie, incarné par Al-Qaida pour le Maghreb islamique, le nouveau nom du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC).

L'explosion de Batna fait suite aux attentats kamikazes du 11 avril, contre le siège du gouvernement à Alger et contre un commissariat de police dans la banlieue de la capitale. Ces deux attaques avaient tué 32 personnes.

Un autre attentat-suicide avait ciblé, le 11 juillet, une caserne de l'armée à Lakhdaria, faisant 10 morts. Dans un message diffusé récemment sur Internet, Al-Qaida au Maghreb avait menacé de s'attaquer aux installations pétrolières.

Mercredi, le ministre de l'intérieur, Yazid Zerhouni, se montrait pourtant optimiste. il affirmait que l'Etat avait les moyens "de faire face à toute menace terroriste".

L'attentat de Batna intervient à quelques jours du début du mois de ramadan, une période durant laquelle, les islamistes armés ont, par le passé, multiplié les actes de violence.

Amir Akef

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3212,36-952285@51-952252,0.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Algérie apporte son soutien à l'Iran sur le dossier nucléa   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Algérie apporte son soutien à l'Iran sur le dossier nucléa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Bouqala, cérémonie ésotérique algérienne
» Archives catholiques d'Algérie en métropole, La localisation
» CONNECTEZ -VOUS EN SOUTIEN JEUDI 21 à 20 H
» photo algérie.
» Enrico Macias en Algérie?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A l'ombre des oliviers... :: Un Oeil (le bon) sur la Planète :: Que se passe-t-il au Maghreb ?-
Sauter vers: