A l'ombre des oliviers...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le ravin de la femme sauvage (près d'Alger)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Le ravin de la femme sauvage (près d'Alger)   Lun 19 Oct - 17:28

Le ravin de la femme sauvage...

Quelle est cette femme mystérieuse et sauvage qui a donné son nom au ravin situé à Oued Kniss ? Quel est son nom ? Nul ne le sait. Néanmoins, une chose est sûre, cette femme a réellement existé et a eu une vie des plus tourmentées.

Nous sommes au quartier du Ruisseau, il est 18h50. Une jeune femme, veuve, y vit avec ses deux enfants qu’elle élève seule. Chaque année, à l’occasion du lundi de Pâques, la maman entraîne ses petits pour une journée de pique-nique. Cette forêt, fortement boisée, est très jolie. Cependant, à certains endroits, elle présente des pentes abruptes, des sentiers très étroits et de dangereux ravins. Les deux enfants courent dans tous les sens, insoucieux et heureux. Ils n’entendent pas les recommandations de leur mère qui leur crie d’être prudents. Soudain, la jeune femme ne les voient plus. Elle les appellent une... deux... dix... vingt fois mais aucune réponse ne lui parvient. Au bout de quelques instants, elle doit se rendre à l’évidence. Ses petits bouts de choux ont dû glisser au fond d’un ravin.

Elle retourne au Ruisseau prévenir ses voisins. Ils passent la forêt au peigne fin en vain. Folle de douleur, la maman poursuit seule ses recherches. Elle ne dort plus ni la nuit ni le jour, et fait de cette forêt son lieu de résidence. Pour se nourrir elle chasse le gibier, cueille des baies et des fruits sauvages. Les jours s’écoulent, puis les mois et les années. La maman éplorée erre en guenilles, comme une âme en peine. Les promeneurs surprennent parfois une ombre furtive et évanescente se cachant derrière les arbres. Ils entendent des pas, trouvent des traces de pieds sur le sol. Mais ce qui est encore plus terrifiant, ce sont les hurlements de douleur qui donnent la chair de poule aux plus téméraires. Un jour, la forêt devient soudainement calme et paisible. Et pour cause. Le corps de la femme sans nom est retrouvé sans vie au milieu du bois.

La légende raconte qu’elle aurait été enterrée sur place, juste au-dessus du restaurant de la Femme sauvage, restaurant datant de l’époque coloniale.

Le ravin de la Femme sauvage, c’est aussi le titre donné par le peintre Auguste Renoir à l’un de ses tableaux peints en 1881 lors de son premier séjour à Alger. Ce tableau représentant la forêt du ravin de Oued Kniss comme on l’appelle aujourd’hui se trouve au musée d’Orsay à Paris.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Le ravin de la femme sauvage (près d'Alger)   Lun 19 Oct - 17:34

D'autres versions de la légende...
http://souvenance2005.free.fr/Ravin/index.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
maman

avatar

Féminin Nombre de messages : 1865
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Le ravin de la femme sauvage (près d'Alger)   Dim 25 Oct - 16:02

Il est magnifique le tableau
pauvre dame j'imagine ca détrésse surtout à cette époque.
Elle avait quand meme du courage de vivre seule dans la foret, je pense que la douleur d'une personne et bien plus forte que la peur
Merci mimi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le ravin de la femme sauvage (près d'Alger)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le ravin de la femme sauvage (près d'Alger)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Polémique au sujet d'un livre: La famille du président Boumediene porte plainte contre Saïd Sadi
» Sage Femme près de Dreux ?
» la première femme commandant d’un navire de la marine belge
» Claude Sauvage steward dans les 70's
» La Femme Beauty (marque anglaise)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A l'ombre des oliviers... :: Bouillon de culture :: Contes, Légendes, Mythes...-
Sauter vers: