A l'ombre des oliviers...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La véritable histoire de Lili Marlène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
faracha

avatar

Masculin Nombre de messages : 727
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: La véritable histoire de Lili Marlène   Jeu 30 Avr - 12:45

Reportages de guerre n°23. La véritable histoire de Lili Marlène.
de Humphrey Jennings
avec Marlène Dietrich

Lili Marleen est une chanson allemande dont les paroles sont inspirées du poème écrit en 1915 par le romancier Hans Leip, alors mobilisé. La chanson dans sa version actuelle a été créée par la chanteuse Lale Andersen en 1938.



Le mémorial Lili Marleen et Lale Andersen à Langeoog

Le poème
Hans Leip a écrit Lied eines jungen Wachpostens (en français « Chanson d'une jeune sentinelle ») à Berlin pendant la Première Guerre mondiale, avant son départ pour le front russe en avril 1915.
Leip était amoureux de deux jeunes filles, Lili et Marleen, qu'il a unies en une seule. Selon une autre version de la genèse du poème, Hans Leip était amoureux de Lilly Freud (1888-1970), fille de Marie Freud, la sœur de Sigmund Freud. Hans Leip a admis avoir connu Lilly Freud qui, en 1917, a épousé l'acteur et metteur en scène Arnold Marlé. Après ce mariage, Leip aurait composé un poème sur « Lilly Marlé » devenu « Lili Marleen ». Lilly Freud-Marlé disait elle-même être la Lili Marleen de la chanson, ce qui se raconte encore dans sa famille

La chanson
Quand, en 1936, la chanteuse réaliste allemande Lale Andersen découvre le poème de Hans Leip, elle demande au compositeur Rudolf Zink de le mettre en musique, et interprète la chanson au début de 1937. En 1938, elle demande également à Norbert Schultze de mettre lui aussi ce poème en musique, et c'est cette nouvelle version, totalement différente de celle de Rudolf Zink, qui est enregistrée en août 1939 et qui s'imposera pendant la Seconde Guerre mondiale.
Cette chanson nostalgique avait été un échec commercial avant la guerre (700 exemplaires du disque vendus). Mais par la suite, elle rencontra un grand succès auprès des soldats de la Wehrmacht éloignés de leur foyers et de leurs amies. Ce succès fut même tel que l'on s'en inquiéta au NSDAP, dont les « planqués » de l'arrière craignaient que toute cette nostalgie diminue le mordant des guerriers d'Hitler[réf. nécessaire]. On tenta donc de l'interdire, mais on ne parvint pas à faire appliquer cette décision.

Grâce à la radio militaire allemande de Belgrade, cette chanson — ou du moins son air — franchit la Méditerranée et fut entendue et adoptée par les soldats alliés combattant en Tripolitaine. La Royal Army se vit contrainte de faire produire une version anglaise en mai 1943, dont les interprétations par Anne Shelton et Vera Lynn connurent un succès fulgurant. Cependant les soldats alliés en attribuèrent à tort la paternité à la seule « Marlène » qu'ils connaissaient, la chanteuse antinazie Marlène Dietrich. Si bien qu'à la fin de la guerre, celle-ci capitula et finit par en donner à son tour une version en anglais.
Les paroles françaises, dues à Henri Lemarchand, furent écrites à la fin de 1941 à la demande de Suzy Solidor, qui créa la version française dans son cabaret « La Vie parisienne » en janvier 1942.





Les paroles en allemand

Bei der Kaserne
Vor dem großen Tor
Stand eine Laterne
Und steht sie noch davor
So woll'n wir uns da wieder seh'n
Bei der Laterne wollen wir steh'n

Wie einst Lili Marleen. (bis)

Unsere beide Schatten
Sah'n wie einer aus
Daß wir so lieb uns hatten
Das sah man gleich daraus
Und alle Leute soll'n es seh'n
Wenn wir bei der Laterne steh'n

Wie einst Lili Marleen. (bis)

Schon rief der Posten
Sie blasen Zapfenstreich
Das kann drei Tage kosten
Kam'rad, ich komm sogleich
Da sagten wir auf Wiedersehen
Wie gerne wollt ich mit dir geh'n

Mit dir Lili Marleen? (bis)

Deine Schritte kennt sie,
Deinen zieren Gang
Alle Abend brennt sie
Doch mich vergaß sie lang
Und sollte mir ein Leids gescheh'n
Wer wird bei der Laterne stehen

Mit dir Lili Marlene? (bis)

Aus dem stillen Raume,
Aus der Erde Grund
Hebt mich wie im Traume
Dein verliebter Mund
Wenn sich die späten Nebel dreh'n
Werd' ich bei der Laterne steh'n

Mit dir Lili Marlene? (bis
)

Version française

Des versions de cette chanson ont été diffusées en d'autres langues, notamment en français, sous l'Occupation, par la chanteuse Suzy Solidor.
Voici les paroles de la version traduite par Henri Lemarchand en 1940 et chantée par Suzy Solidor :

« Devant la caserne
Quand le jour s'enfuit,
La vieille lanterne
Soudain s'allume et luit.
C'est dans ce coin-là que le soir
On s'attendait, remplis d'espoir

Tous deux, Lily Marlène. (bis)

Et dans la nuit sombre
Nos corps enlacés
Ne faisaient qu'une ombre
Lorsque je t'embrassais.
Nous échangions ingénûment
Joue contre joue bien des serments

Tous deux, Lily Marlène. (bis)

Le temps passe vite
Lorsque l'on est deux !
Hélas on se quitte
Voici le couvre-feu…
Te souviens-tu de nos regrets
Lorsqu'il fallait nous séparer ?

Dis-moi, Lily Marlène ? (bis)

La vieille lanterne
S'allume toujours
Devant la caserne
Lorsque finit le jour
Mais tout me paraît étranger
Aurais-je donc beaucoup changé ?

Dis-moi, Lily Marlène. (bis)

Cette tendre histoire
De nos chers vingt ans
Chante en ma mémoire
Malgré les jours, les ans.
Il me semble entendre ton pas
Et je te serre entre mes bras

Lily... Lily Marlène. (bis) »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: La véritable histoire de Lili Marlène   Ven 1 Mai - 13:39

La chanson/poème remontait le moral des troupes... embarqués dans un conflit dont l'issue etait souvent fatale. Hier soir, j'ai revu "Le silence de la mer" inspiré d'une nouvelle de Vercors : Un soldat allemand se retrouve embrigadé dans un conflit qui le dépasse... installé de force chez un vieil homme et sa nièce ces derniers décident de l''ignorer en s'enfermant dans un mutisme. L'officier allemand finira par demander sa démobilisation sur le front russe... (une sorte de suicide) pour en finir avec la propagande nazie.

Le film de Fassbinder '1981) s'inspire de l'histoire de la chanteuse Lale Andersen, interprète chanson "Lili Marleen"...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
 
La véritable histoire de Lili Marlène
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La véritable histoire d'Hannbial Lecter
» la véritable histoire de la sorcière de la Dourdannerie - Les Cahiers percherons n° 189
» Ma famille de BJD: Sooah - Faith Mirror's Edge pg 6
» Les Poilus d'Alaska
» La chronologie - la véritable histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A l'ombre des oliviers... :: Bouillon de culture :: Musiques du monde-
Sauter vers: