A l'ombre des oliviers...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 GERARD PHILIPE, LA COLLECTION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
faracha



Masculin Nombre de messages : 727
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: GERARD PHILIPE, LA COLLECTION   Dim 2 Nov - 18:22

salam
azul

un acteur que j'aime bien!!!
Cool

LA CHARTREUSE DE PARME
D’après le roman «La Chartreuse de Parme» de Stendhal.



Réalisateur: Christian-Jaque
Année: 1948
Durée: 2h46

Synopsis:
1821. Fabrice del Dongo rejoint, à Parme, sa tante : la duchesse Sanseverina. N’ayant guère remarqué les élans de sa tante, le jeune Fabrice tue en duel un rival amoureux. Voici l’occasion rêvée pour le prince Ernest de régler ses comptes avec la duchesse...

LE ROUGE ET LE NOIR
D’après le roman «Le rouge et le noir » de Stendhal
Réalisateur: Claude Autant-Lara
Année: 1954
Durée: 3h06

Synopsis:

Julien Sorel, fils de charpentier, acquiert une solide culture grâce à une mémoire prodigieuse qui lui permet d’apprendre par cœur l’Ancien testament. Son modèle personnel autant que confidentielle (monarchie oblige) est Napoléon Bonaparte, qui lui fait rêver d’une ascension aussi fulgurante que le jeune lieutenant devenu empereur. Il devient précepteur des enfants de M. de Rênal, maire ultra-royaliste de la ville de Verrières. Il conquiert le cœur de Mme de Rênal, mais doit rivaliser de tartufferie pour que son époux ne s’en rende pas compte. Le jeune fils de sa maîtresse tombe gravement malade, et Mme de Rênal se croit châtié par Dieu pour son comportement immoral. M. de Rênal finit par avoir vent de la liaison adultère, et chasse Sorel de la ville. Celui-ci ne cessera d’aimer celle qu’il quitte. Il entre au séminaire de Besançon, où l’abbé Pirard lui proposera le poste de secrétaire du marquis de la Mole, à Paris. Il ne tardera pas à séduire la fille du marquis, Mathilde, qui, enceinte, convaincra son père de la marier à Sorel. Le marquis finit par céder, et le fait anoblir. Sorel est sur le point de se marier lorsque le Marquis reçoit une lettre de Mme de Rênal qui le met en garde contre son futur beau-fils dépravé et menteur. Sorel, fou de colère, se rend à Verrières où il tente d’assassiner son ancienne maîtresse, sans succès. Emprisonné, il recevra les visites de sa promise, ainsi que celles de Mme de Rênal, qui lui a pardonné. Condamné à mort, Sorel finira sur l’échafaud. Un ami rachètera son corps, Mathilde embrassera une dernière fois le front du père de son enfant, et Mme de Rênal mourra trois jours plus tard.


LE DIABLE AU CORPS

Réalisateur: Claude Autant-Lara
Année: 1947
Durée: 1h56



Synopsis:

Nogent-sur-Marne, 1917. Marthe Grangier, jeune infirmière à l’hôpital complémentaire du lycée, fait la connaissance de François Jaubert, un grand lycéen. Un amour irrésistible les attire l’un vers l’autre, et pourtant Marthe est fiancée à Jacques Lacombe qui se bat courageusement quelque part sur le front. François, dont les études sont compromises, est envoyé en province par son père. Lorsque le jeune homme revient à la rentrée des classes, Marthe est mariée. Cependant, la liaison de Marthe et de François n’est un secret pour personne. Bientôt elle attend un enfant. L’époque de la naissance approche. Pour atténuer le scandale, la mère de Marthe décide de l’envoyer en Bretagne. Les deux amants passent une dernière soirée ensemble lorsqu’arrive la nouvelle de l’armistice. La jeune femme se trouve mal. Ramenée d’urgence chez sa mère, elle meurt en mettant un garçon au monde.


FANFAN LA TULIPE

Réalisateur: Christian-Jaque
Année: 1952
Durée: 1h35

Synopsis:

Pour échapper au mariage avec une fille de paysans auquel on veut le contraindre, Fanfan s’enfuit de Paris et s’engage dans l’armée française, après qu’Adeline, une diseuse de bonne aventure, lui a prédit une brillante carrière, et même son mariage avec Henriette, la fille du roi Louis XV.

Mais une fois que Fanfan a signé son engagement, il se rend compte qu’Adeline est la fille du sergent-recruteur La Franchise et que la même « prédiction » a déjà fait prendre au piège beaucoup d’autres dans l’armée. Fanfan se jure tout de même qu’il accomplira la prédiction. Il sauve la vie de Madame Pompadour, la maîtresse du roi, attaquée par des voleurs de grand chemin après un accident. En remerciement, il reçoit d’elle un broche en forme de tulipe et en tire le surnom de « La Tulipe ».

Quand un peu plus tard il veut rendre visite à Henriette et pénétrer dans son château, il est arrêté et condamné à mort. Adeline arrive à le sauver en demandant elle-même sa grâce à Louis XV... qui voudrait ses faveurs en contrepartie. Elle est enlevée et Fanfan ainsi que l’ami de celui-ci se lancent à sa poursuite. Ce qui fait qu’ils tombent par hasard au beau milieu du quartier général ennemi et arrivent à capturer les généraux adverses. Quand le roi l’apprend, il est d’abord déçu, car à son avis une victoire ne peut se concevoir sans lourdes pertes, mais il se console en se disant que ce sera pour la prochaine fois. En remerciement, Fanfan est gracié et reçoit le droit d’épouser Adeline qui devient la fille adoptive du roi.


JULIETTE OU LA CLE DES SONGES
Réalisateur: Marcel Carné
Année: 1951
Durée: 1h2

Synopsis:
Après avoir commis un vol par amour pour Juliette, Michel est emprisonné. Il s’endort et rêve qu’il se trouve dans un village aux habitants sans mémoire, où il tente de reconquérir Juliette, qu’un "Prince" s’apprête à épouser.


LA BEAUTE DU DIABLE
Réalisateur: René Clair
Année: 1949
Durée: 1h32

Synopsis:
À l’université, le professeur Henri Faust (Michel Simon) célèbre son jubilé de doyen. Le démon Méphistophélès harcèle le vieil homme et, pour le séduire, lui fait don de la jeunesse. Tandis que Méphistophélès revêt l’apparence du vieux Faust, le professeur devient le jeune et beau Henri (Gérard Philipe). Ivre de joie, Henri flâne dans les rues et rencontre Marguerite (Nicole Besnard), une jeune foraine dont il s’éprend. De retour chez lui, l’un de ses domestiques le prend pour un voleur.



LA FIEVRE MONTE A EL PAO

Réalisateur: Luis Buñuel
Année: 1959
Durée: 1h35

Synopsis:
Sous une dictature d’Amérique Centrale, le gouverneur d’une île où sont envoyés des prisonniers politiques et de droit-communs, est assassiné en plein discours. Ramón Vázquez, son secrétaire, aux idées libérales, le remplace temporairement. La dictature qui souhaite punir le crime de façon exemplaire, envoie sur place une équipe spéciale dirigée par Alejandro Gual. Celui-ci fut un prétendant éconduit d’Inés Rojas, la femme du gouverneur, aujourd’hui devenue maîtresse de son secrétaire. Gual rédige un faux dossier pour impliquer Vázquez, et forcer Rojas à céder à ses avances. En contrant la manœuvre ils vont s’impliquer plus encore dans le régime et les pratiques qu’ils prétendaient, en secret, réformer..


Les Amants De Montparnasse

1957 - France/Italie - Drame - 2h00
Réalisation : Jacques Becker
avec : Gérard Philipe (Amedeo Modigliani), Lilli Palmer (Béatrice Hastings), Anouk Aimée (Jeanne Hébuterne), Lila Kedrova (Mme Sborowsky), Arlette Poirier (Lulu)

synopsis:
Modigliani, peintre sans le sou dans le Paris de l'année 1919 sombre dans l'alcool. Il vit à Montparnasse et ses peintures ne se vendent pas. Même sa dernière exposition se révèle être un échec, et Jeanne, sa femme, tombe malade.

LES ORGUEILLEUX
Réalisateur: Yves Allégret
Année: 1953
Durée: 1h39

Synopsis:
Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.
Nellie arrive avec son mari malade dans un petit village mexicain dans la région de Veracruz. Alors qu’elle cherche un médecin, elle croise Georges, un médecin déchu, devenu alcoolique. Le docteur n’aura pas le temps de soigner son mari, que Georges découvre mort, des suites d’une méningite cérébro-spinale. Nellie est troublée par le manque de tristesse qu’elle ressent. Le cas de méningite n’était pas isolé et une épidémie commence à ravager la région. Nellie s’installe à l’hôtel le temps d’essayer de rapatrier le corps de son mari en France, mais pour des raisons sanitaires celui-ci sera enterré sur place. Elle est confuse. Le patron de l’hôtel lui fait une cour insistante et s’amuse de Georges, toujours en quête d’un verre ou d’une bouteille de Téquila. Georges était auparavant médecin, mais suite au décès de sa femme lors d’un accouchement qu’il a lui-même assisté, il n’a plus cessé de boire. Nellie fait preuve de plus en plus d’attention à son égard. Le village est mis en quarantaine, et les infirmiers sont touchés par la maladie. À la demande du Docteur, et réveillé par l’amour de Nellie, Georges accepte de ne pas boire et de construire une infirmerie de fortune dans son quartier, afin de sauver des vies. Nellie part le rejoindre et ils se jettent dans les bras l’un de l’autre


LES LIAISONS DANGEREUSES

Réalisateur: Roger Vadim
Année: 1959
Durée: 1h42

Synopsis:
Les très séduisants Vicomte Valmont et son épouse Juliette de Merteuil, joués par Gérard Philipe et Jeanne Moreau au sommet de leur beauté et de leur jeunesse n’ont qu’un plaisir, s’aimer et " s’amuser " à détruire les âmes des autres en détruisant les couples au jeux pervers de la « séduction /destruction » froide et préméditée où ils sont maîtres. Ils s’attaquent orgueilleusement surtout aux individus les plus solides de vertu et de morale et les plus difficiles à dépraver en usant de tout leur savoir-faire en la matière et haut pouvoir de séduction et de dépravation de façon cynique et préméditée jusqu’à ce que, à force de destruction d’autrui, leurs jeux finissent par les détruire eux-mêmes ..

L’IDIOT
D’après le roman “L’Idiot” de Fedor Dostoïevski

Réalisateur: Georges Lampin
Année: 1945
Durée: 1h32

Synopsis:

Le prince Mychkine est un être fondamentalement bon, mais sa bonté confine à la naïveté et à l’idiotie, même s’il est capable d’analyses psychologiques très fines. Après avoir passé sa jeunesse en Suisse dans un sanatorium pour soigner son épilepsie (maladie dont était également atteint Dostoïevski) doublée d’une sorte d’autisme, il retourne en Russie pour pénétrer les cercles fermés de la société russe.

Lors de la soirée d’anniversaire de Nastassia Filippovna, le prince Mychkine voit un jeune bourgeois, Parfen Semenovitch Rogojine arriver ivre et offrir une large somme d’argent à la jeune femme pour qu’elle le suive. Le prince perçoit le désespoir de Nastasia Philippovna, en tombe maladivement amoureux, et lui propose de l’épouser. Après avoir accepté son offre, elle s’enfuit pourtant avec Rogojine. Constatant leur rivalité, Rogojine tente de tuer le prince mais ce dernier est paradoxalement sauvé par une crise d’épilepsie qui le fait s’écrouler juste avant le meurtre…

Ayant créé des liens auprès de la famille Epantchine, il fait la connaissance d’une société peterbourgeoise mêlant des bourgeois, des ivrognes, des anciens militaires et des fonctionnaires fielleux. Se trouvant du jour au lendemain à la tête d’une grande fortune, il avive la curiosité de la société pétersbourgeoise et vient s’installer dans un lieu de villégiature couru, le village de Pavlovsk. Là, le Prince Mychkine va développer un amour profond pour la cadette de la famille Epantchine, Aglaia Ivanovna. Si celle-ci se montre parfois profondément émue par ce témoignage d’affection, elle le tourne parfois en ridicule devant tout le monde avec un plasir sadique.

Après une intrigue aux multiples retentissements, il renoncera presque malgré lui à Aglaia pour tenter de sauver l’âme de Nastassia Filippovna, mais le jour du mariage, la fantasque Nastassia s’enfuit à nouveau avec Rogojine. Celui-ci, fiévreux, consumé par sa passion pour Nastassia Philipovna, l’assassine froidement au cours de la nuit qui suit.

Le roman s’achève donc dans la tragédie pour les protagonistes: Nastassia Philipovna est assassinée par Rogojine qui par la suite est condamné au bagne; le Prince, redevenu épileptique, est réinterné; Aglaia se brouille avec sa famille pour se perdre avec un faux noble polonais...

LA RONDE
Année: 1950
Durée: 1h28

Synopsis:
Des couples qui confondent le désir et l’amour, le plaisir et le bonheur. Un meneur de jeu qui leur rappelle, en vain, que l’amour est un art, et plus encore un don total de soi, quand ils le conçoivent comme un désordre et un vertige.


SI PARIS NOUS ETAIT CONTE
Réalisateur: Sacha Guitry
Année: 1955
Durée: 2h05
Synopsis:

L’histoire de Paris, de ses origines à 1955, racontée à de jeunes étudiants par Sacha Guitry, sous forme de « déclaration d’amour lucide ». Sont notamment évoqués la première rencontre de Charles VII (Paul Colline) et d’Agnès Sorel (Danielle Darrieux), la création de l’imprimerie sous l’impulsion de Louis XI (Sacha Guitry), le Louvre au temps de François 1 (Jean Marais), le vol de la Joconde, la nuit de la Saint Barthélemy, l’assassinat d’Henri III (Jean Weber) par un moine fanatique, l’abjuration d’Henri IV (Jean Martinelli) à la prière de sa maîtresse Gabrielle d’Estrées (Michèle Morgan), l’embastillement du conseiller Broussel (Pierre Larquey) et celui du jeune Voltaire (Bernard Dhéran), l’énigme de l’homme au Masque de Fer, les évasions de Latude (Robert Lamoureux), les salons littéraires de Mmes Geoffrin (Jeanne Boitel) et d’Epinay (Suzanne Dantès), le règne de Rose Bertin (Sophie Desmarets) sur la mode 1780, l’agonie de Voltaire (Jacques de Féraudy) et son enterrement à la sauvette, la prise de la Bastille commentée par Beaumarchais (Aimé Clariond), l’exécution de Louis XVI (Gilbert Boka) et le procès de Marie-Antoinette (Lana Marconi), les soirées littéraires au Café Procope, la Commune de Paris, l’affaire Dreyfus, les premières de "Louise" et de "Cyrano de Bergerac", la découverte du vaccin antirabique par Pasteur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sil



Masculin Nombre de messages : 2771
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: GERARD PHILIPE, LA COLLECTION   Lun 3 Nov - 0:13

Excellent acteur...Cependant, c'était avant tout un acteur de théatre plutôt que de cinéma...Sa diction s'en ressent...De nos jours, il aurait nettement moins de succès...

J'attend avec impatience la sortie en dvd de la beauté du diable... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
faracha



Masculin Nombre de messages : 727
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: GERARD PHILIPE, LA COLLECTION   Lun 3 Nov - 14:51

salam
azul

en tout cas je le prefere de loin a ces nouveaux guignols d'acteurs français qui se la joue a la tom cruise avec leurs nez de pinocchio Laughing


LA VIE A DEUX

Réalisateur: Clément Duhour
Année: 1958
Durée: 1h44

Synopsis:
Auteur à succès : Pierre Carraud, rédige son testament et, par devant maître Stéphane, en présence de ses meilleurs amis et de son secrétaire Mr Lecomte, il déclare léguer sa fortune à ceux qui ont servi de modèles aux personnages de son grand succès "La vie à deux". Sous condition que leur vie ait été heureuse, faute de quoi, les amis de l’auteur hériteraient. Deux généalogistes: Pommier et Santis sont désignés et se mettent en chasse, poursuivis par le directeur Arthur Vattier et l’éditeur Roland Sauvage, les deux amis alléchés par l’appât du gain. Se succèdent alors divers extraits de comédies de Sacha Guitry : "Désiré", "Faisons un rêve", "Le blanc et le noir", "L’illusionniste"... Aucun couple n’ayant rempli la condition, Carraud meurt ayant auprès de lui la seule femme qu’il ait aimé profondément, Françoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sil



Masculin Nombre de messages : 2771
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: GERARD PHILIPE, LA COLLECTION   Lun 3 Nov - 16:42

faracha a écrit:
salam
azul

en tout cas je le prefere de loin a ces nouveaux guignols d'acteurs français qui se la joue a la tom cruise avec leurs nez de pinocchio Laughing

Des exemples???

Sinon, La ronde, c'est Max Ophüls... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GERARD PHILIPE, LA COLLECTION   

Revenir en haut Aller en bas
 
GERARD PHILIPE, LA COLLECTION
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gérard Philipe
» GERARD PHILIPE
» CHAUMET - collection frissons - photos
» collection 2009?
» Ma collection de vernis OPI...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A l'ombre des oliviers... :: Bouillon de culture :: Ciné, Théâtre, Sorties...-
Sauter vers: