A l'ombre des oliviers...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Festival d’Alexandrie : un film marocain crée la polémique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
azedine



Masculin Nombre de messages : 1841
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Festival d’Alexandrie : un film marocain crée la polémique   Jeu 28 Aoû - 12:20

Festival d’Alexandrie : un film marocain crée la polémique

"Whatever Lola Wants" de Nabil Ayouch jugé indésirable par les organisateurs

Whatever Lola Wants [/i]a été rayé de l’affiche du Festival du film d’Alexandrie qui ouvre ses portes ce mardi en Egypte (26 au 31 août 2008). Le film devait ouvrir ce soir le rendez-vous égyptien du cinéma. La peinture faite de l’Egypte aurait déplu à une figure importante du cinéma national. La 24e édition du festival égyptien célèbre pourtant le cinquantenaire du cinéma marocain et la mémoire du plus célèbre des réalisateurs égyptiens, Youssef Chahine.

la suite :

http://www.afrik.com/article15067.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hamou

avatar

Masculin Nombre de messages : 1427
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Festival d’Alexandrie : un film marocain crée la polémique   Jeu 28 Aoû - 14:03

D'après l'article du lien ci-dessus que tu as indiqué, azedine, le film marocain semble avoir été déprogrammé pour avoir organiser son histoire , située en Egypte, autour de deux thématiques taboues dans la société égyptienne, et d'autres sociétés musulmanes ou autres: la danse du ventre (donc féminine et à forte connotation sexuelle comme le tango argentin à l'origine) et l'homosexualité.

Il faut dire que de son vivant Youcef Chahine, fils d'Alexandrie où se déroule le festival du film, a toujours eu des rapports houleux avec le pouvoir et la censure de son pays. C'est le prix de la liberté. C'est grâce au soutien multiforme trouvé dans quelques pays qu'il a toujours continué à tourner des films. Je pense principalement à l'Algérie dans les années 60 et 70 et la France dans les années 80 et suivantes.

Revenons au film marocain, les deux thèmes "sensibles" du film ( danse du ventre, homosexalité) étant tout aussi tabou dans n'importe quelle société arabe ( y compris le Maroc), pourquoi les auteurs du film ont-ils choisi de situer l'histoire en Egypte ? Est-ce que ce n'est pas une manière - trop facile à mon sens- d'éviter des réactions hostiles de la part de la société et des autorités marocaines?
En tout cas, la réaction hostile de l'acteur égyptien Mahmoud Yacine pourrait s'expliquer non par les thèmes abordés dans le film mais par le fait de situer l'histoire en Egypte alors que le Maroc aurait évidemment fort bien fait l'affaire d'un strict point de vue artistique et cinématographique. Si Chahine avait fait ce film, il l'aurait certainement situé dans son pays, l'Egypte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Festival d’Alexandrie : un film marocain crée la polémique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un film russe crée la polémique en Ukraine
» Festival "On s'en film" du 23 au 30 avril 2016 à Nantes
» 19ème festival du cinéma Russe à Honfleur du 22 au 27 Novembre 2011
» Dieppe. Foire expo et Festival du film (76).
» Premier festival du cinéma italien à Cherbourg (50)...!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A l'ombre des oliviers... :: Bouillon de culture :: Ciné, Théâtre, Sorties...-
Sauter vers: