A l'ombre des oliviers...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le réalisateur égyptien Youssef Chahine est mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sil



Masculin Nombre de messages : 2771
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Le réalisateur égyptien Youssef Chahine est mort   Lun 28 Juil - 6:29

Le réalisateur égyptien Youssef Chahine est mort
LEMONDE.FR avec AFP | 27.07.08 | 11h59 • Mis à jour le 27.07.08 | 18h01


Youssef Chahine, mort dimanche 27 juillet à 82 ans, n'a cessé de poser un regard critique sur la société égyptienne.
AFP/PASCAL GUYOT
Youssef Chahine, mort dimanche 27 juillet à 82 ans, n'a cessé de poser un regard critique sur la société égyptienne.

Il était le plus célèbre des cinéastes égyptiens. Youssef Chahine est mort dimanche 27 juillet au Caire, a confirmé le réalisateur Khaled Youssef, un de ses proches, quelques minutes après que la télévision égyptienne avait annoncé le décès. Le cinéaste est mort à 82 ans des suites d'une hémorragie cérébrable qui l'avait plongé dans le coma en juin. Il avait été hospitalisé pendant près d'un mois à l'hôpital américain de Neuilly, à l'ouest de Paris, avant de retourner dans la capitale égyptienne la semaine dernière.



Né le 25 janvier 1926 à Alexandrie, Youssef Chahine a laissé une oeuvre à la fois intimiste et politiquement engagée. Il était notamment opposé au régime de l'actuel président égyptien, Hosni Moubarak, ainsi qu'aux islamistes. "Le destin", film réalisé en 1997 et inspiré de la vie du philosophe arabe Averroès, avait notamment déclenché la colère et la censure des intégristes égyptiens.

Youssef Chahine, qui, à 21 ans, a étudié le cinéma à Pasadena, en Californie, voulait être acteur. "Mais il s'est aperçu qu'il bégayait un peu et n'était pas si beau, alors il s'est dit : je vais jouer à travers d'autres", a raconté Omar Charif, acteur découvert par le réalisateur égyptien.
LE DERNIER GÉANT DU CINÉMA ÉGYPTIEN

Dans plus d'une quarantaine de films, Youssef Chahine n'a cessé de prendre son pays comme toile de fond. Toute la société égyptienne est passée sous son regard aiguisé : la pauvreté, le monde ouvrier, les luttes d'indépendance. Engagé, le cinéaste a également réalisé une trilogie autobiographique remarquée, véritable roman filmé de sa jeunesse : "Alexandrie, pourquoi?" (1978), "La mémoire" (1982), "Alexandrie encore et toujours" (1989).

Figure de proue du cinéma égyptien, Youssef Chahine était davantage reconnu à l'étranger que dans son propre pays. Il avait notamment reçu le prix du cinquantième festival de Cannes en 1997 pour saluer l'ensemble de son oeuvre. Son dernier film, "Le Chaos" (2007), critique du régime autocratique égyptien, n'avait pas rencontré un grand succès. Avec la mort de Youssef Chahine, l'Egypte a perdu le dernier géant de son cinéma autrefois fleurissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sil



Masculin Nombre de messages : 2771
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Le réalisateur égyptien Youssef Chahine est mort   Lun 28 Juil - 6:33

Resquiat in Pacem...

Je me suis acheté le DVD du Destin...Je crois que je vais le visionner ce soir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hamou



Masculin Nombre de messages : 1427
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Le réalisateur égyptien Youssef Chahine est mort   Lun 28 Juil - 11:29

J'ai vu pour la première fois, dans les années soixante, Youcef Chahine dans son film "Bab El Hadid" (Gare centrale) passé à l'émission-culte de la télévision algérienne (RTA) d'Ahmed Bédjaoui "Télé ciné club", dans lequel il joue le rôle du vagabond amoureux fou de Hanouma, une belle vendeuse, incarnée par l'ensorceleuse Hind Rostom. Depuis, je "regarde" toujours ce grand homme de cinéma à travers ce -son- personnage, désormais classique, de clown triste et tragique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sil



Masculin Nombre de messages : 2771
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Le réalisateur égyptien Youssef Chahine est mort   Lun 28 Juil - 13:46

hamou a écrit:
J'ai vu pour la première fois, dans les années soixante, Youcef Chahine dans son film "Bab El Hadid" (Gare centrale) passé à l'émission-culte de la télévision algérienne (RTA) d'Ahmed Bédjaoui "Télé ciné club", dans lequel il joue le rôle du vagabond amoureux fou de Hanouma, une belle vendeuse, incarnée par l'ensorceleuse Hind Rostom. Depuis, je "regarde" toujours ce grand homme de cinéma à travers ce -son- personnage, désormais classique, de clown triste et tragique.

J'ai cru comprendre en effet que c'était un de ses meilleurs films...
Pour ma part, j'ai entendu parlé de lui pour la première fois à l'occasion de la sortie d'Adieu Bonaparte.
Je ne le connais que de réputation sinon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hamou



Masculin Nombre de messages : 1427
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Le réalisateur égyptien Youssef Chahine est mort   Lun 28 Juil - 16:45

La disparition de Youssef Chahine vue d’Algérie

Editorial
L'adieu à Chahine
par K.Selim , Le Quotidien d’Oran du 28-07-2008.
(…)
Le temps n'a pas «assagi» le cinéaste et c'est ce qui fait sa force unique. Au fil des âges, des péripéties et des films, l'homme est resté fidèle à cette fibre sociale qu'il a introduite dans un cinéma égyptien conventionnel et noyé dans la guimauve. C'est ce qui l'a rapproché des jeunes, quand d'autres réalisateurs se sont progressivement perdus dans la banalité et l'eau de rose. A chaque film, à chaque prise de position, le spectateur, cinéphile ou profane, redécouvrait un jeune homme révolté, qui conteste, qui interroge et qui bouscule les bien assis, ceux qui ont jeté sur les sociétés ce lourd voile de l'oppression.

Sa célébrité, il en fait un usage social, civique qui le rendait absolument irrécupérable. Son ultime film, «Hiya Faoudha» (C'est le chaos), est une dénonciation de l'oppression et de l'arbitraire. C'est une sorte de testament artistique et politique défendant la démocratie et le droit.

Pour nous Algériens, Chahine relève d'une fraternité de combat, chaleureuse et pourtant critique depuis son film « Djamila l'Algérienne», sorti en 1958. Le film a eu un impact immense au service de la révolution algérienne. A Alger, Chahine était chez lui, à la cinémathèque ou dans ces cafés du centre de la capitale des années d'innocence, où des intellectuels de tout l'arc arabe rêvaient encore à des futurs différents.

Chahine est parti. Il a quitté une scène hostile où les artistes se renouvellent peu et contre la nature des pouvoirs. Lui, généreux de son temps et de sa parole, aurait aimé que d'autres se saisissent de sa caméra et multiplient à l'infini son rêve de cinéma. Il n'aura pas eu la joie de le voir de son vivant. Chahine est donc parti et nous sommes un peu plus seuls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maman



Féminin Nombre de messages : 1865
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Le réalisateur égyptien Youssef Chahine est mort   Lun 28 Juil - 20:55

Paix a sont ame
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le réalisateur égyptien Youssef Chahine est mort   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le réalisateur égyptien Youssef Chahine est mort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Discours de Mr Erradi Youssef
» Potage égyptien
» CANNES 2011 – Une palme d’or pour Bertolucci
» Que pensez vous
» Attentat de la rue Copernic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A l'ombre des oliviers... :: Bouillon de culture :: Ciné, Théâtre, Sorties...-
Sauter vers: