A l'ombre des oliviers...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La rue gronde au Maghreb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hamou



Masculin Nombre de messages : 1427
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: La rue gronde au Maghreb   Lun 9 Juin - 22:01

Des émeutes pour le pain ou les libertés
La rue gronde au Maghreb

Comme s’ils se sont passé le mot, les jeunes du Maghreb investissent la rue pour éructer leur colère d’être des éternels laissés-pour-compte.
Alors que le vent des émeutes vient juste de se calmer dans plusieurs régions d’Algérie, des échauffourées ont brusquement éclaté au Maroc et en Tunisie. Des pays, où l’émeute était jusque-là quasi-insoupçonnable du fait que les régimes étouffent toute velléité de protesta, se voient ainsi débordés par une poussée d’adrénaline d’une jeunesse livrée à elle-même. C’est pourquoi les étincelles en provenance de nos voisins de l’Est et de l’Ouest sont à prendre au sérieux tant elles dénotent d’un malaise social et d’un désenchantement populaire que les autorités des deux pays ne peuvent cacher dans le brouillard des bombes lacrymogènes qui enveloppe depuis samedi les villes de Sidi Ifni (Maroc) et de Redeyef (Tunisie). Que les affrontements entre les forces de l’ordre et des jeunes chômeurs dans ces deux villes du Maroc et de la Tunisie surviennent au même moment sont un signe qui ne trompe pas quant à la similitude des souffrances des jeunes de ces pays avec l’Algérie. A Sidi Ifni, un port de pêche du Maroc situé à 900 km au sud-ouest de Rabat, la violence était telle samedi dernier que les organismes des droits de l’homme parlent de 8 morts et de plus de 44 blessés. Bien que les autorités de sa majesté refusent de reconnaître qu’il y a eu mort d’homme, cela ne diminue pas pour autant le niveau de violence de ces émeutes des chômeurs. Tout a commencé le 30 mai dernier quand une centaine de jeunes déçus de n’avoir pas été tirés au sort pour le recrutement, a bloqué la porte d’accès au port de Sidi Ifni dont la pêche est la principale ressource économique. La réaction aussi violente qu’intempestive des forces de l’ordre a tôt fait de déclencher un véritable corps-à-corps avec les jeunes désœuvrés de Sidi Ifni. Il n’en fallait pas plus pour que les échauffourées se répandent et se transforment en émeutes à l’algérienne. Bilan officiel : 44 blessés dont 27 parmi les forces de l’ordre, alors que d’autres sources évoquent près d’une dizaine de morts. Mais au-delà de la bataille des chiffres, il faut surtout méditer sur les raisons de la colère. Les jeunes de Sidi Ifni réclament en effet « une répartition équitable des richesses de la ville, le statut de préfecture de la cité, le réaménagement du port et la construction d’un nouvelle rocade côtière », rapporte l’AFP citant un élu local.

L’UMA de… la révolte

En clair, les jeunes de cette localité revendiquent le travail pour subvenir à leurs besoins. Et, coïncidence frappante, les jeunes de Redeyef, une ville riche en phosphate située à Gafsa, à 350 km au sud-ouest de Tunis, se sont révoltés le même jour contre les autorités à cause du « chômage, du renchérissement du coût de la vie, de la corruption et du clientélisme ». Là aussi, les jeunes désœuvrés ont réagi violemment à une manipulation des résultats d’un concours de recrutement à la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG), principal employeur de la région, au profit de certains notables. On déplore au moins un mort et plusieurs blessés. A Redeyef comme à Sidi Ifni, le chômage et autres revendications d’ordre social sont à l’origine de la révolte. Et pour éviter l’effet boule de neige, l’armée tunisienne s’est vite déployée dans la ville pour « empêcher toute menace à l’ordre public ». Mais le mur de la peur est tout de même tombé. La Tunisie, qui est réputée être une grande caserne, fait désormais face à une « armée » de chômeurs (le taux officiel est de 14%) qui ne recule devant rien pour se faire entendre. Qu’ils soient Algériens, Marocains ou Tunisiens, les jeunes révoltés n’ont désormais qu’un seul exutoire : la rue. Moralité, les maux de la jeunesse au Maghreb n’ont pas de nationalité. A défaut d’une union maghrébine qui aurait pu booster les économies des trois pays, on assiste plutôt à la « naissance » d’un rassemblement maghrébin de la colère. C’est le terrible boomerang de la jeunesse de la région aux régimes des trois pays.

Par Hassan Moali, El Watan, quotidien paraissant à Alger, du 09-06-2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
azedine



Masculin Nombre de messages : 1841
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: La rue gronde au Maghreb   Mar 10 Juin - 19:42

salut hamou,

Bush a proposé un grand moyen orient du maghreb à l'Irak ou la Syrie.

Sarkozy a proposé une de mes vieilles idée, l'union méditerranéenne.

pour Bush çà n'a pas abouti.

pour sarkozy, l'algèrie bloque alors que le Maroc et la Tunisie veulent entrer dans ce projet.

si l'Algérie bloque c'est que le gouvernement pense que Israel (et c'est vrai mais comme pour la Palestine), ne doit pas faire parti de ce projet ou alors régler el conflit entre eux.

c'est mal joué et les jeunes ont bien raison de se bouger sinon on est reparti pour 1000000000 ans sans aucune avancée.

l'union méditerranéenne aurait pû ouvrir des perspectives à ces jeunes en leur ouvrant un plus grand espace et donc une opportunité de changer leur vie.

mais non,...

j'avais même le nom de la monnaie, le med.

mais rever c'est toujours çà (souchon).

triste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hamou



Masculin Nombre de messages : 1427
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: La rue gronde au Maghreb   Mer 11 Juin - 22:13

Bonsoir Azedine,
Les pays de la rive Sud de la Méditerranée ont perdu l'initiative dans leurs relations avec l'Europe et les USA depuis longtemps, si toutefois il l'ont eu vraiment un jour( ce dont je doute personnellement si ce n'est de très courtes périodes de temps).
Quant aux pays du Maghreb, la preuve de leur poids relativement négligeable à tous points de vue:
1/ A l'échelle maghrébine:
- la faiblesse des échanges commerciaux et autres ainsi que de l'intégration des économies de ces pays
- la persistance du conflit du sahara occidental
2/ entre pays maghrébins et le monde:
la présentation de ces pays séparément, c'est-à-dire en rang dispersé, dans toutes les actions visant la négociation de leur insertion dans la mondialisation, cest-àdire essentiellement les accords d'association avec l'Union européenne et l'adhésion à l'organisation mondiale du commerce (OMC).
Il n'est donc, pour moi, pas surprenant que la France et l'U.E prenne l'initiative du projet d'union pour la méditerranée car:
- primo, ils sont dominants dans l'espace méditerranéen
-secundo, ils ont tout fait, sans l'air dy toucher, pour diviser les pays de la rive Sud.
Toutefois, je partage pas ta vision passablement optimiste de l'union méditerranéenne concoctée par les français et les européens. Ce n'est pas l'intégration de la rive Sud qui est visée mais à mon avis juste sa spécialisation dans certains segments économiques, l'ouverture plus grande de leurs marchés aux produits européens et leur utilisation comme pays mercenaires ou boucliers stratégiques d'une Europe santuarisée.
Dans cette optique, la persistance de conflits de basse intensités (Israël-Palestine, Sahara ocidental) ou menaçants (Chypre, Grand Sahara) me semble servir aux puissances européennes et ocidentales de moyens de pression ou de menaces destinés à réduire au maximum la marge de manoeuvre et les velléités d'action unitaire des pays de la rive Sud.

N.B J'ai pas indiqué de source, cet écrit est donc de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rue gronde au Maghreb   Aujourd'hui à 3:22

Revenir en haut Aller en bas
 
La rue gronde au Maghreb
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le maghreb des livres 2010
» L Algerie 2eme grand consomateur d alcool au maghreb????
» Le voile traditionnel au Maghreb
» une bonne nouvelle entrevue de selection
» La Bouqala, cérémonie ésotérique algérienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A l'ombre des oliviers... :: Un Oeil (le bon) sur la Planète :: Que se passe-t-il au Maghreb ?-
Sauter vers: