A l'ombre des oliviers...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 convertie au christianisme et jugée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hamou

avatar

Masculin Nombre de messages : 1427
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: convertie au christianisme et jugée   Mer 21 Mai - 20:14

Convertie il y a quatre ans au christianisme
Habiba jugée hier à Tiaret

Le procureur a requis la peine de trois ans de prison ferme à l’encontre de K. Habiba pour pratique « sans autorisation d’un culte non musulman ». Le ministère des Affaires religieuses s’est constitué « partie civile » dans cette affaire. Le verdict est attendu pour mardi prochain. 6 membres de la même église seront jugés le même jour à Tiaret.

C’est le chemin de croix qui commence pour Habiba. Elle est de l’ouest du pays, de Tiaret, elle a la foi chrétienne et elle risque trois ans de prison ferme. Habiba K., la trentaine bien entamée, convertie il y a quatre ans au christianisme, a été jugée hier en correctionnelle par le tribunal de Tiaret. La jeune femme, ancienne employée d’une crèche à Oran, est accusée par le ministère public de pratiquer un « culte non musulman sans autorisation ». Une première dans les annales judiciaires. La situation est d’autant plus inédite, car il s’agit du premier procès où la pratique libre de la foi chrétienne est vertement remise en cause. Jusque-là, l’appareil judiciaire s’est borné à juger les affaires liées au prosélytisme. Une dizaine de procès a été intentée dans ce sens à travers de nombreuses villes du pays, Oran, Mascara, Sidi Bel Abbès, Béjaïa,... et plusieurs membres de l’Eglise protestante ont été condamnés à des peines de prison avec sursis, assorties d’amendes lourdes allant jusqu’à 500 000 da. Face à son juge, Habiba n’avait pas hier le cœur au reniement, ni aux dérobades. Zen, la voix presque éteinte, de nature, elle assumera au prétoire, sans détour, avoir choisi Al Massih, le Christ. Une vingtaine de jours auparavant, elle tenait tête au procureur de la République et refusa d’abandonner sous la contrainte sa nouvelle foi. « C’est soit le tribunal, soit la mosquée », lui aurait signifié le procureur. Au juge qui la bombarde de questions, un ton moqueur, un ton amène, elle raconte sans s’encombrer de détails et dans un silence religieux sa passion, ses premiers pas dans l’église et son arrestation fin mars par les gendarmes de Tiaret. « A l’église, on t’a fait passer l’examen d’admission céleste ? », lui demande le juge. Silence dans la salle. « On t’a fait boire l’eau qui te mènera droit au paradis », revient encore à la charge le magistrat après que Habiba ait fait mine de ne pas comprendre la question. Elle répond par un « oui ». Un « oui » qui doit signifier qu’elle a été baptisée. Le juge lui demande de nouveau pourquoi elle transportait dans ses bagages une quantité d’ouvrages religieux, des évangiles notamment. « On n’en a cure que vous deveniez chrétienne ou bouddhiste, c’est entre vous et votre Créateur, dites-nous que faisiez-vous avec tous ces livres. »

Le délit imaginaire

« Je revenais par bus d’Oran, répond-elle, où j’étudie à l’Ecole d’études bibliques. A l’entrée de la ville, les gendarmes qui dressaient un barrage sur la route sont montés dans le véhicule et sont venus directement vers moi et ont fouillé mes bagages. J’avais des livres sur moi. Mes livres à moi. » Le procureur, silencieux depuis l’ouverture de la séance, l’interrompt brusquement : « Que faisiez-vous avec une douzaine d’exemplaires du même livre ? Ce n’est quand même pas pour votre usage personnel ? Vous les distribuez à votre entourage, n’est-ce pas ? Vous prêchez avec la parole chrétienne ? », s’adresse-t-il à la frêle silhouette de Habiba. Le délit imaginaire. Il n’en fallait pas plus pour enflammer l’avocate, Me Khalfoun, du barreau de Tizi Ouzou. Venue expressément à Tiaret pour assurer la défense de Habiba, après que certains avocats de la ville aient refusé de plaider dans cette affaire, Me Khalfoun, connue surtout après les retentissants procès des émeutiers du « printemps noir » de Kabylie et des « gendarmes assassins », bat en brèche les accusations du ministère public qui, dit-elle, ne reposent sur aucun fondement juridique. « On ne juge pas sur les intentions, mais sur les actes », plaide-t-elle. L’infraction est à ses yeux « imaginaire » et n’est étayée par aucun texte juridique. « Dois-je rappeler à ce propos l’un des sacro-saints principes du droit pénal, à savoir qu’il ne peut y avoir accusation ou condamnation sans texte réglementaire », s’adresse-t-elle au tribunal. L’article 11 de l’ordonnance de février 2006 fixant les règles et conditions d’exercice des cultes autres que musulman, explique l’avocate, ne peut être appliqué au cas de Habiba. « Lorsque ma cliente a été arrêtée, elle n’était pas en train de prêcher. Elle ne distribuait pas des bibles. Elle était assise seule dans ce bus qui l’a ramenée chez elle », déclare Me Khalfoun. L’article 11 en question traite uniquement des cas flagrants d’« incitation, d’utilisation de moyens de séduction » afin de convertir des « musulmans à une autre religion » dans les lieux publics et aussi la fabrication et la distribution de documents imprimés ou audiovisuels visant à « ébranler la foi des musulmans ». Des infractions passibles d’une peine de 2 à 5 ans de prison et à une amende allant de 500 000 à 1 million DA. Dans l’ordonnance précitée, aucune « trace » d’une éventuelle mise en accusation d’individus pour « pratique sans autorisation d’un culte autre que musulman ». Autant dire, une « invention » du parquet. Pis, s’interroge Me Khalfoun, « quelle est cette autorité, morale ou administrative, habilitée à délivrer une autorisation pour pratiquer telle ou telle religion ? » Tout en réclamant l’acquittement de sa cliente, l’avocate de la défense en appelle au respect de la Constitution qui garantit à toute personne le droit à la liberté de la pensée, de la conscience et de la religion. L’avocat de la partie civile (la direction des affaires religieuses de la wilaya de Tiaret dont est originaire l’actuel ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Abdallah Ghlamallah, Ndlr) se contentera de déclarer au tribunal que les tentations d’évangélisation représentent une « menace pour la sécurité nationale ». Rappelons que récemment, le ministre des Affaires religieuses a nié toute « persécution » à l’encontre des convertis au christianisme et a déclaré, suite notamment aux pressions de la communauté internationale, que l’Etat algérien ciblait uniquement les « sectes ». Mardi prochain, six autres membres de la communauté chrétienne de Tiaret seront jugés par le même tribunal pour prosélytisme. Le verdict du « procès Habiba », qui ne manquera certainement pas de faire des remous, sera connu le jour même.

Mohand Aziri (envoyé spécial), El Watan (Alger) du 21-05-2008.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sil



Masculin Nombre de messages : 2771
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Mer 21 Mai - 21:00

Heureusement qu'il y a encore des avocats courageux comme maître Khalfoun pour sauver l'honneur de ce pays... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maman

avatar

Féminin Nombre de messages : 1865
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Mer 21 Mai - 21:10

hamou a écrit:
Convertie il y a quatre ans au christianisme
Habiba jugée hier à Tiaret

Le procureur a requis la peine de trois ans de prison ferme à l’encontre de K. Habiba pour pratique « sans autorisation d’un culte non musulman ». Le ministère des Affaires religieuses s’est constitué « partie civile » dans cette affaire. Le verdict est attendu pour mardi prochain. 6 membres de la même église seront jugés le même jour à Tiaret.
De l'injustice et encore de l'injustice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
batata



Masculin Nombre de messages : 689
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Mer 21 Mai - 21:31

Quand l'ignorance devient vertu... pauvre pays où un procureur se moque d'une religion... mais l'espoir est là avec une avocate pleines de ressources.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenza

avatar

Féminin Nombre de messages : 552
Age : 36
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Mer 21 Mai - 21:57

Faut une autorisation maintenant pour pratiquer sa religion pfff elle fait ce qu'elle veut cette femme , de quoi se melent ils ??!!

y en a qui feraient mieux de balayer devant leur porte!
et eux ils sont musulmans ?? je rigole!!! vive la tolérance!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Mer 21 Mai - 22:20

Hallucinant... J'avais vu un doc sur des musulman(e)s vivant en France qui avaient choisi une autre religion. Ils étaient obligés de se cacher par peur des représailles. Où est la liberté de culte ??? cette chasse aux sorcières porte atteinte aux libertés individuelles... Une pensée pour les 6 membres de la communauté chrétienne qui vont egalement passés sur le grill... Imaginez que les pays non musulmans fassent la même chose envers ceux qui se convertissent à l'Islam...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Jeu 22 Mai - 14:38

Khelloudja Khalfoun. Avocate de la jeune Habiba

« Le procureur a agi selon des considérations privées, religieuses et sentimentales »

- Kouider Habiba est poursuivie en justice pour « pratique d’un culte non musulman sans autorisation ». Est-ce que la loi exige une autorisation pour pratiquer une religion autre que l’Islam ?

- Il n’y a aucun texte de loi qui conditionne la pratique d’un culte non musulman à une autorisation. Il n’y en a pas. Ce qui s’est passé hier devant le tribunal de Tiaret relève de l’hérésie juridique, parce que c’est une violation flagrante d’un très grand principe de droit qui dit qu’il n’y a pas de peine sans un texte de loi. Vous pouvez chercher dans le code pénal et dans l’ordonnance de 2006, vous ne trouverez aucune trace de ce texte de loi.

- Donc si le tribunal de Tiaret condamne quand même Habiba pour ce chef d’accusation imaginaire, ce serait vraiment un précédent très grave. Le fait d’avoir en sa possession des livres religieux est-ce un délit ? Y a-t-il des textes de loi interdisant ce fait ?

- Non ! Il n’y a aucune loi qui interdit aux gens d’avoir en leur possession des livres religieux. Il y a une disposition de l’ordonnance de 2006 qui interdit d’avoir en nombre des fascicules et des livres et les distribuer en vue d’ébranler la foi des musulmans. Pour Habiba, on lui reproche de pratiquer un culte non musulman sans autorisation. Je vous le dis et je le répète, il n’y a aucun texte qui condamne cela. Au contraire, c’est un acte licite qui est garanti et protégé par la Constitution. La Constitution parle bien de la liberté de culte et la considère comme sacrée. La Constitution est le sommet de l’organigramme juridique algérien, donc émettre des jugements contraires à ce principe est une grave violation de la loi.

- Habiba Kouider a-t-elle des chances de ne pas être condamnée mardi prochain ?

- Je ne peux pas vous le dire. C’est selon le juge. Mais selon le droit, elle ne devrait pas être condamnée parce qu’il n’y a pas de dispositions de loi. Si elle est condamnée pour un acte licite, ce serait très grave. La loi ne condamne que pour des actes illicites. Pour qu’on puisse condamner quelqu’un devant un tribunal, il faut que l’acte qu’il commet soit cité dans le code pénal et qu’il soit condamnable par le code pénal.

- Vous ne croyez pas qu’il y a eu une mal-interprétation de l’ordonnance de février 2006 ?

- Ce n’est pas seulement une mal-interprétation. Le magistrat ou le procureur de la République n’a pas agi en fonction de la loi et uniquement de la loi, mais il a agi selon des considérations privées, religieuses, sentimentales et autres… que la loi lui interdit. En principe, c’est la loi de la République qui devrait être appliquée. Quand on est devant un tribunal, on n’est redevable que de la loi. On ne devrait pas être aveuglé par aucune sensibilité, qu’elle soit religieuse, politique ou autre.

M. M.
El watan 22 Mai 2008.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
sil



Masculin Nombre de messages : 2771
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Jeu 22 Mai - 16:40

Wouai...Il ne faut pas être grand clerc pour deviner d'où viennent ces considérations...
Si de hauts magistrats de la République se laissent comme cela influencés dans leurs jugements par le courant fondamentalisme, je ne donne pas cher à terme de cette république...Certains jouent avec le feu...L'Algérie le payera un jour... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nanou

avatar

Féminin Nombre de messages : 1195
Age : 42
Localisation : france
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Jeu 22 Mai - 16:47

je ne dis rien, mais n'en pense pas moins Mad Mad Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
azedine



Masculin Nombre de messages : 1841
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Jeu 22 Mai - 16:57

sil a écrit:
Wouai...Il ne faut pas être grand clerc pour deviner d'où viennent ces considérations...
Si de hauts magistrats de la République se laissent comme cela influencés dans leurs jugements par le courant fondamentalisme, je ne donne pas cher à terme de cette république...Certains jouent avec le feu...L'Algérie le payera un jour... Neutral

l'algèrie a déjà bien payé ce jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sil



Masculin Nombre de messages : 2771
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Jeu 22 Mai - 19:26

azedine a écrit:
sil a écrit:
Wouai...Il ne faut pas être grand clerc pour deviner d'où viennent ces considérations...
Si de hauts magistrats de la République se laissent comme cela influencés dans leurs jugements par le courant fondamentalisme, je ne donne pas cher à terme de cette république...Certains jouent avec le feu...L'Algérie le payera un jour... Neutral

l'algèrie a déjà bien payé ce jeu !

Je sais...Mais, je sens qu'elle va repasser à la caisse tôt où tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
azedine



Masculin Nombre de messages : 1841
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Jeu 22 Mai - 19:35

non,.. je ne souhaite à personne une guerre civile,...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myriam
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4180
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Jeu 22 Mai - 21:21

Quand je pense que des terroristes ont bénéficiés d'une amnistie au nom de la réconciliation nationale... ca me sidère. Ces pseudos musulmans ont semés la terreur durant une dizaine d'années... sous couvert de la religion ils ont commis les pires atrocités. Les gouvernants feraient mieux de traquer les islamistes dans les maquis, mosquées... au lieu de s'acharner sur des personnes non musulmanes. Le mal est souvent à l'intérieur...


Code:
Il y a une disposition de l’ordonnance de 2006 qui interdit d’avoir en nombre des fascicules et des livres et les distribuer en vue d’ébranler la foi des musulmans.

Une question m'interpelle : que faisait-elle avec une douzaine de bibles ???

Perso, j'ai l'Ancien Testament et compte prochainement acheter la Torah, par souci de mieux comprendre les Saintes ecritures... et non dans un but de reconversion et quand bien même cela me regarde non ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alombredesoliviers.buyforum.net
hamou

avatar

Masculin Nombre de messages : 1427
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Jeu 22 Mai - 21:41

Le procureur près la Cour de Tiaret (ville où est jugée Habiba, l’algérienne convertie au christianisme) fait une conférence et déclare notamment :
Le procureur général, entouré de ses proches collaborateurs, a fait savoir qu’« il n’est pas dans l’intention de la justice de toucher à la liberté du culte, garantie par la loi et les textes en vigueur, qu’il s’agisse de musulmans ou non en Algérie ». Notre interlocuteur fera savoir : « Pour ne pas empiéter sur le cours de l’affaire pendante devant le tribunal, nous n’avons même pas dit que l’inculpée et les six autres ne font qu’une même affaire. » Le procureur, réagissant donc aux articles de presse, dira que « la justice n’a fait que se saisir d’une affaire liée à la pratique sans autorisation du culte, prestement celui lié au christianisme au même titre d’ailleurs que certaines associations religieuses, d’obédience islamique poursuivies à Tiaret après que la loi fut enfreinte ».

Interwiew de Boudjemâa Ghechir. Président de la Ligue algérienne des droits de l’homme (LADH)
« Nous demandons l’extinction des poursuites judiciaires »
Une jeune fille, K. Habiba, résidant dans la wilaya de Tiaret, vient d’être poursuivie en justice pour « la pratique sans autorisation d’un culte non musulman ». Doit-on avoir une autorisation pour pratiquer une religion ?
Ce cas est très grave. Il n’y a absolument aucun texte de loi qui exige une telle autorisation. La loi est claire et elle consacre la liberté de culte. Chaque personne a le droit de pratiquer la religion qui lui convient. De quel droit interdit-on aux gens de pratiquer une religion autre que musulmane ? Pour revenir au cas de la jeune Habiba, je pense que le fait d’avoir en sa possession des exemplaires de la Bible n’est pas un délit. Elle n’a pas été prise en flagrant délit. De plus, même l’Islam reconnaît et respecte les autres religions. Je ne vois pas pourquoi on recourt à des arsenaux juridiques qui, plus grave encore, sont mal interprétés pour faire respecter une religion ? Ce n’est pas de cette manière qu’on protège la religion musulmane. On ne peut pas interdire aux gens d’exercer une autre religion. Il y a un véritable amalgame et une incompréhension de la loi et de l’Islam.
Justement, est-ce qu’il y a des textes de loi interdisant à des citoyens algériens d’avoir en leur possession des exemplaires de livres religieux ?
Là aussi, il n’y a aucun texte. Personne ne peut empêcher un citoyen d’avoir des dizaines, voire des centaines de livres religieux, que ce soit le Coran ou la Bible. Si je suis musulman et je veux acheter des milliers d’exemplaires de Coran pour les offrir à la mosquée ou à mon entourage, je suis libre de le faire. La même chose est valable pour d’autres religieux. Le cas de cette jeune fille est vraiment saugrenu. C’est une véritable atteinte à la liberté individuelle et à la liberté de culte. Nous demandons tout simplement l’extinction des poursuites judiciaires contre elle et la cessation de ce genre de procès.
On assiste depuis la promulgation de l’ordonnance de février 2006 fixant les règles et conditions d’exercice du culte autre que musulman à la multiplication des procès contre des personnes accusées de prosélytisme. N’y a-t-il pas une volonté de réprimer les autres religions ?
C’est vrai qu’il faut codifier l’exercice des cultes, mais je pense qu’il y a une incompréhension des textes législatifs. La Constitution garantit la liberté de conscience et de culte, et il n’y a pas lieu d’obliger les gens à pratiquer telle ou telle religion. Il y a une véritable confusion.

L’éditorial d’El Watan :
Inquiétantes dérives


Avec une étrange fébrilité, les autorités algériennes sombrent dans une intolérance inimaginable il y a une année et qui balise le terrain aux forces obscurantistes les plus rétrogrades. En effet, depuis plusieurs mois s’est ouverte une chasse aux Algériens qui se sont convertis au christianisme. Voilà que détenir les Evangiles est devenu un délit passible des tribunaux. Une chrétienne algérienne vient d’être traînée devant un tribunal à Tiaret et le juge lui a demandé froidement de choisir entre la prison et la mosquée. Du jamais vu depuis l’accession du pays à l’indépendance. Mais aucune autorité n’intervient pour mettre le holà à ce climat délétère qui nuit gravement à l’image de marque de l’Algérie, où ce qui lui en reste, d’autant qu’elle vit une descente aux enfers depuis presque une décennie. Aucune voix, malheureusement, ne s’élève pour dénoncer cette « chasse aux sorcières » qui est une grave atteinte à la liberté de conscience et une détestable violation de la Constitution, laquelle garantit le libre exercice du culte. Pourquoi un tel silence même chez les forces démocratiques ? Qui a donné les instructions pour mener cette campagne contre la pseudo-évangélisation ? La réalité est que nous sommes dirigés par un pouvoir qui nage en plein dans le mysticisme, au risque de voir des régions s’affronter à d’autres régions. Le locataire d’El Mouradia a lui-même exprimé son intolérance en affirmant sa préférence pour l’islamisme contre la démocratie, et c’est peut-être pour lui faire plaisir, si ce n’est pas lui qui a donné les ordres, que les gouvernants ne veulent pas mettre un frein à cette incroyable dérive. Le peuple algérien est connu pour sa tolérance et pour son respect pour toutes les religions. Il a protégé par exemple les juifs quand, durant la Seconde Guerre mondiale, le régime de Vichy les pourchassait. Cette folie anti-chrétienne vise incontestablement à introduire le wahhabisme au cœur de la société algérienne. L’Islam est en train de se répandre en Europe et aux Amériques mais, à ce qu’on sache , les autorités de ces contrées n’ont manifesté aucune inquiétude. Et nous avons tendance à oublier que nous crions au racisme, lorsque par hasard des réticences sont exprimées dans une quelconque ville occidentale contre la construction d’une mosqué

Nota bene: les textes ci-dessus sont repris du quotidien El Watan paraissant à Alger du jeudi 22 mai 2008.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
faracha

avatar

Masculin Nombre de messages : 727
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Jeu 22 Mai - 22:12

salam
azul

on aura tout vu:un magistrat aghyoul!!!!!!!!!!!!!
"LA IKRAHA FI EDDINE" !il connait pas ce hadith????? Shocked Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sil



Masculin Nombre de messages : 2771
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Jeu 22 Mai - 22:31

faracha a écrit:
salam
azul

on aura tout vu:un magistrat aghyoul!!!!!!!!!!!!!
"LA IKRAHA FI EDDINE" !il connait pas ce hadith????? Shocked Shocked

Mij beste faracha...Wat betekent "aghyoul" en "La ikraha fi eddine"???Als je blieft...

tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maman

avatar

Féminin Nombre de messages : 1865
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Ven 23 Mai - 9:37

Code:
Perso, j'ai l'Ancien Testament et compte prochainement acheter la Torah, par souci de mieux comprendre les Saintes ecritures... et non dans un but de reconversion et quand bien même cela me regarde non ???
j'ai lu le testamant, mais pas la torah, mais mon frere a lu la torah et meme le bouddhisme.
Je ne voie pas ou est le mal.
Pour les 12 livres ? je pense qu'ils y en a d'autre convertie et qu'elle n'a pas voulu dénoncer.[i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
azedine



Masculin Nombre de messages : 1841
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Ven 23 Mai - 9:51

Nebuleuse a écrit:
Quand je pense que des terroristes ont bénéficiés d'une amnistie au nom de la réconciliation nationale... ca me sidère. Ces pseudos musulmans ont semés la terreur durant une dizaine d'années... sous couvert de la religion ils ont commis les pires atrocités. Les gouvernants feraient mieux de traquer les islamistes dans les maquis, mosquées... au lieu de s'acharner sur des personnes non musulmanes. Le mal est souvent à l'intérieur...


Code:
Il y a une disposition de l’ordonnance de 2006 qui interdit d’avoir en nombre des fascicules et des livres et les distribuer en vue d’ébranler la foi des musulmans.

Une question m'interpelle : que faisait-elle avec une douzaine de bibles ???

Perso, j'ai l'Ancien Testament et compte prochainement acheter la Torah, par souci de mieux comprendre les Saintes ecritures... et non dans un but de reconversion et quand bien même cela me regarde non ???

la conversion au judaisme est très difficile, çà prends plusieurs années et c'est pas s^r qu'ils t'accepte,...

moi je fréquente un sitr juif de france depuis 2001,... c'est très interessant mais il faut avoir des connaissances de base.

sinon bienvenue dans le labyrinthe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hamou

avatar

Masculin Nombre de messages : 1427
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Ven 23 Mai - 13:24

faracha a écrit:
salam
azul

on aura tout vu:un magistrat aghyoul!!!!!!!!!!!!!
"LA IKRAHA FI EDDINE" !il connait pas ce hadith????? Shocked Shocked
Je traduis pour Sil,
Aghyoul: âne ou bourricot en berbère
La ikraha fi eddine:" pas de contrainte en religion" en arabe classique. C'est un hadith authentique du Prophète Mohammed (QSSL)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sil



Masculin Nombre de messages : 2771
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Ven 23 Mai - 15:05

hamou a écrit:
faracha a écrit:
salam
azul

on aura tout vu:un magistrat aghyoul!!!!!!!!!!!!!
"LA IKRAHA FI EDDINE" !il connait pas ce hadith????? Shocked Shocked
Je traduis pour Sil,
Aghyoul: âne ou bourricot en berbère
La ikraha fi eddine:" pas de contrainte en religion" en arabe classique. C'est un hadith authentique du Prophète Mohammed (QSSL)

Merci, hamou... Wink

De mon côté, je traduis aussi...

Mon cher Faracha, que signifie................et..................., s'il te plait.

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hamou

avatar

Masculin Nombre de messages : 1427
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Mer 28 Mai - 11:47

Le procès de K. Habiba reporté: Le tribunal de Tiaret demande un complément d'enquête

par El-Houari Dilmi, le quotidien d'Oran du 28-0-2008

Attendu pour hier, au tribunal de Tiaret, devant une foule de journalistes de la presse nationale et étrangère, le verdict, dans l'affaire dite de «Habiba K.», a finalement été reporté pour complément d'enquête à la demande du président du tribunal. En effet, mis en délibéré pour le 27 mai, le verdict a finalement été reporté pour un «examen approfondi» de l'affaire, a-t-on indiqué auprès du parquet de la wilaya. Pour rappel, la jeune femme de confession chrétienne avait été arrêtée le mois dernier, en possession de plusieurs titres et exemplaires des Evangiles alors qu'elle se trouvait dans un bus qui la ramenait chez elle. La direction des Affaires religieuses de la wilaya de Tiaret s'était constituée partie civile et le procureur requit trois ans de prison ferme pour «exercice de culte non musulman sans autorisation». Selon son avocate, présente au tribunal aux côtés de sa mandante, c'est «une mauvaise interprétation de l'ordonnance N°2006-03 du 28 février 2006 régissant la pratique des cultes non musulmans qui semble avoir jeté la confusion dans la tête des magistrats», a-t-elle commenté devant les journalistes. Ladite ordonnance dans son article 11 condamne à une peine allant de 2 à 5 ans de prison et à une amende de 500.000,00 dinars à un million de dinars quiconque «incite, contraint ou utilise des moyens de séduction tendant à convertir un musulman, à une autre religion..., fabrique, entrepose ou distribue des documents imprimés ou métrages audiovisuels ou par tout autre support ou qui visent à ébranler la foi d'un musulman».

Le verdict de six autres hommes, poursuivis pour prosélytisme après avoir été arrêtés par la police dans un appartement à Tiaret en possession de plusieurs exemplaires de la Bible, a été mis en délibéré pour le 3 juin prochain, alors que le procureur a requis une peine de deux ans de prison ferme et cinq mille dinars. Leur avocat a purement et simplement demandé l'extinction des poursuites judiciaires à l'encontre de ses six clients qui ont reconnu devant le tribunal être de confession chrétienne.

Hier, dans les través du tribunal de Tiaret, il régnait une ambiance des plus fébriles en présence d'une grande foule de curieux, certains venant même d'autres wilayas du pays. Les journalistes, très nombreux, venus couvrir le procès surmédiatisé, ont été invités par le président du tribunal à éteindre leurs portables et éviter de parler à l'»accusée», K. Habiba, une jeune femme de 36 ans à l'allure si calme, qu'elle aurait voulu «faire l'éocnomie d'un procès médiatisé à outrance et dommageable à l'image de marque de ma famille», a-t-elle commenté d'une voix presque inaudible devant la nuée de journalistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hamou

avatar

Masculin Nombre de messages : 1427
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   Mer 4 Juin - 9:58

Tiaret : Des peines de prison avec sursis pour prosélytisme
par El-Houari Dilmi

Le tribunal correctionnel de Tiaret a prononcé hier mardi une peine de six mois de prison avec sursis à l'encontre d'un individu et condamné trois autres à des peines de trois mois avec sursis pour prosélytisme et exercice de culte non musulman sans autorisation, a-t-on appris de source judiciaire.

En effet et selon la même source, deux autres individus, impliqués dans la même affaire, ont été acquittés. Les six mis en cause, originaires des wilayas de Tizi-Ouzou, Biskra et Tiaret, étaient poursuivis pour prosélytisme et exercice de culte non musulman sans autorisation, après avoir été arrêtés le mois dernier par la police pour avoir célébré une messe clandestine. De nombreux exemplaires des Evangiles ont également été découverts à l'intérieur de l'appartement situé au milieu d'un populeux quartier du sud de la ville de Tiaret.

Pour rappel, mis en délibéré pour le 29 avril dernier après que le représentant du ministère public eut requis trois ans de prison ferme et 500.000 dinars d'amende, le verdict dans l'affaire dite de Habiba K. a finalement été reporté pour complément d'enquête à la demande du tribunal de Tiaret.

L'appel de l'église protestante d'Algérie
par H. Barti


L'église protestante d'Algérie lan-ce un appel aux plus hautes autorités de l'Etat «pour faire respecter la légalité constitutionnelle qui garantit la liberté de conscience» suite à la condamnation, hier par la justice, pour «prosélytisme» de quatre convertis au christianisme à des peines de prison avec sursis. L'église protestante d'Algérie, par la voix de son président, Pasteur Mustapha Krim, a également appelé, dans un communiqué diffusé hier, les autorités algériennes à «mettre un terme aux persécutions qui ciblent la communauté chrétienne, et d'assurer son droit au libre exercice de son culte». Le même document dénonce, par ailleurs, ce qu'elle qualifie d'«harcèlement injustifié» dont est victime la jeune Habiba K. de la part des forces de l'ordre. Cette dernière, rappelle l'église protestante d'Algérie, a été jugée le 2 mai dernier et attend toujours le dénouement de son procès. «Le 1er juin, elle (NDLR: Habiba K.) a été interpellée par des policiers en civil qui lui reprochent sa conversion au christianisme. Ils fouillent son sac avant de lui imposer une humiliante palpation au corps en pleine rue,» lit-on dans le même communiqué.

L'église protestante d'Algérie conclue son communiqué en exprimant «sa sincère gratitude à tous les compatriotes musulmans qui se tiennent à ses côtés, dans l'épreuve qu'elle traverse et prie tous les jours pour une Algérie de paix, de fraternité et d'amour garantissant la prospérité à tous ses enfants».

Le Quotidien d'Oran du 04-06-2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: convertie au christianisme et jugée   

Revenir en haut Aller en bas
 
convertie au christianisme et jugée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Islam et Christianisme: un préjugé de moins
» Le roi Abdallah Ier d’Arabie Saoudite a décidé de se convertir au christianisme.
» Français ou Marocains : Même préjugés sur la Normandie...
» 9-3 = Racaille , 9-2 = Bourgeois ... Préjugés selon l'endroit ou l'on habite , ça existe toujours?
» Je suis Femme au Foyer et très occupée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A l'ombre des oliviers... :: Un Oeil (le bon) sur la Planète :: Que se passe-t-il au Maghreb ?-
Sauter vers: